Plaider en Faveur des Introvertis ? 20 Raisons

Défendre et promouvoir l’introversion et plus largement la neurodiversité : est-ce indispensable ?

Et, pourquoi certains extravertis sont-ils désagréablement surpris de découvrir que des individus opposés en tempérament souffrent de s’éprouver comparés à une norme nuisible puisque standardisée ? En effet, fabriquer son estime sur le dos des autres paraîtrait douteux cependant, les introvertis cibles préférées des expansifs défavorables ont pourtant régulièrement contribué à rehausser l’égo de quelques exubérants peu scrupuleux et dans certains cas, leurs ruses méritaient dénonciations et c’est désormais accompli, car les plaidoyers s’emploient à contribuer à cette tâche délicate et fatalement biaisée : plaidons la cause introvertie, elle en a toujours bien besoin.

Trois anecdotes incitatrices

La première ayant pris sa source sur le ‘thread’ introverti du forum Reddit.com (comme d’hab.) lequel livre régulièrement quelques pépites dont on se doit de reconnaître l’utilité pédagogique : l’on s’est ému, à juste titre probablement, de la toxicité des topiques d’introvertis évoquant leurs aversions diverses envers l’extraversion en général et leurs porteurs. Ces derniers ayant cultivé une forme de complexe de supériorité évident qui a terminé d’entamer lourdement les perceptions de leurs vassaux introvertis, pris au piège en une dynamique dominant-dominé illusoire. Les introvertis qui parviennent à peine à découvrir l’étendue de la supercherie expansive, ont forcément nourri quelques ressentiments à l’égard de leurs circonstances souvent partiales et pernicieuses. Et, comme d’habitude, la honte projetée de l’auteur du fil et l’absence de prise de responsabilité, perdurent.

Article Connexe : Les Dirigeants et Pionniers Introvertis

La seconde délicatement admirable concerne un billet de blogue du site QuietRev.com materné par Madame Susan Cain, qui dépeint l’inquiétude justifiée d’une mère hésitante, car son fils introverti préférant, je cite : « lire un livre en compagnie du chat » plutôt que socialiser avec ses camarades de classe, se soucie de la santé mentale de son rejeton en camp collectif souvent obligatoire au sein de certains établissements scolaires. L’autrice de répondre que des aménagements comprenant la possibilité de faire octroyer au petit introverti le choix de prendre des repas isolé, afin de ne pas livrer toute son énergie à la cantine, de bénéficier d’un isolant phonique à la demande et d’obtenir de participer par écrit ou par tout autre moyen aux travaux collectifs présentés en fin de séjour. On peut toujours rêver. Personne ne reconnaît l’introversion à l’école ni en entreprise et le couple continue de tirer à boulets rouges sur le moins sociable des deux. On est incontestablement très mal, autant l’admettre une bonne fois pour toutes.

Enfin me concernant, j’ai subi l’irracontable en matière de dénigrements, et ce, depuis la prime enfance et persiste banalement : il est évident que le miracle de ma survie revient à mon instruction à propos de ma neurodivergence et mes diversités multiples : le suicide, ce tabou estompé, fut souvent l’unique soulagement pragmatique envisageable. Les ‘hyposensitifs’ ou ‘normo-sensitifs/normo-pensants’, n’accèdent cependant pas à cette éventualité hors d’atteinte de leurs cognitions, une réalité lointaine de leurs croyances.

Article Connexe : 10 Tabous ? Le Suicide et les Introvertis

L’introverti : une proie facile jugée inférieure

Cible de bassesses, celle ou celui préjugé discret se trouve affublé de quolibets et plus dramatiquement, victime d’inimitié puisque son silence consentirait en ces mondes inénarrables de dédain. L’on a éprouvé longuement sur ce site les nombreuses intrusions qu’essuient les introvertis journellement : de la caissière grossière au chef abaissant, rien n’arrête l’ignorance qu’endurent les introvertis quelquefois pointés du doigt par une société qui leur attribue une aura, digne du Diable en personne. L’introverti perfide, inférieur cognitivement et inapte. Parce que l’on sait aujourd’hui que les cerveaux les plus sensibles et performants ne sauraient pas dépendre – en majorité de l’extraversion et que les introvertis sont au contraire, porteurs d’un cortex frontal plus développé, hypothèse soutenue par des études validées empiriquement. Ainsi, plus rien ne justifie que l’on dilapide de la sorte un pan de l’humanité qui endosse des campagnes de réquisitoires diffamatoires, silencieusement. C’est révolu.

Article Connexe : Un Plaidoyer En Faveur des Introvertis

L’introversion est toujours trop méconnue

En effet, les introvertis si discrets ont occulté leurs déboires tant et si bien qu’il nécessite de remettre quelques églises au milieu du village si calme des introvertis dont les verrous acétylcholinergiques ont tôt fait de décourager la moindre initiative d’affranchissement sociétale : chaque catégorie d’individus mérite la dignité qui lui revient de fait, et l’introverti n’échappe pas à cette règle implicite. Les neurodivergences sont ainsi de mieux en mieux connues néanmoins, les préjugés ayant la dent dure, rien n’indique que l’introversion est compréhensible par tous, enfants, parents, enseignants, voire thérapeutes. L’on tend à amoindrir cet aspect pourtant essentiel au parcours humain : mieux et plus tôt l’on est identifié introverti, plus simple le chemin d’accomplir révèle. Les introvertis qui ont inopinément omis de reconnaître leur diversité cognitive, l’ont quelquefois payé le prix fort, celui d’une vie approximative en choix.

Les introvertis souffrent d’un biais d’attribution

Une lettre ouverte adressée à l’ex-première Dame a été le leitmotiv d’un travail méticuleux de démontage de systématismes prédictibles en préjugés réducteurs : l’on ‘incriminait’ l’introversion d’un compagnon chef d’État pourtant extraverti (un monsieur secret et excessivement volage), assimilant ce tempérament à un trouble mental malfaisant. Cette missive, lisible ci-dessous en lien, en explique long sur les biais-casseroles que traînent les introvertis dont la réputation de nuisibles reste irrespectueuse et équivoque. Ce biais identifié en psychologie moderne s’intitule l’erreur fondamentale d’attribution, avantageant de confirmer un préconçu. Les introvertis authentiques marqués en introversion, demeurent injustement mis en cause, mais pas uniquement. Si l’on décide de plaider en faveur d’une cause, il s’agit, en tout état de fait, de réparer un préjudice toléré injustement.

Article Connexe : Introvertis : Lettre Ouverte à Madame Trierweiler

Article Connexe : Introverti : La Confiance en Soi, Mythe ou Réalité ?

Équité ! Plaidons en faveur des introvertis pour ces 20 évidences

L’introversion est sous-estimée

Si un seul des immenses génies humain dépendait de l’extraversion, cela se saurait. Tous, sans exception, nos grands penseurs, savants, artistes, sont introvertis et les autres plus aventureux, certainement en nombre. L’on ne peut plus décemment accepter de se voir répliquer innocemment que l’introversion est un défaut qu’il nécessite corriger, absurdement. L’introversion comporte une compétence, une aptitude, une prédisposition avantageuse et un marqueur d’excellence intellectuelle et comportementale. Ce ne sont pas trois contre-exemples cadavériques sortis du vestiaire qui changeront ces faits.

L’introversion est sous-évaluée

Continuellement et sans aucune contradiction méthodique, les introvertis font l’objet d’abaissements généraux de comparaisons nulles et sans objet, n’en ayant pas d’autre que d’orchestrer une campagne diffamatoire permettant aux mieux adaptés aux usages exubérants, de rassurer des hypotrophies égotiques. Bien que l’introversion saurait occuper la complémentarité nécessaire aux extroversions, il n’en demeure pas moins que les ci-nommés laminent la divergence à leur détriment puisqu’ils négligent de s’adjoindre des talents accumulés bien qu’innés à l’instar de l’introversion ; l’on n’advient pas introverti ou s’improvise extraverti après une révélation : ce sont des sornettes.

Article Connexe : J’utilise Mon Introversion Pour Mon Bénéfice

L’introversion est sous-employée

Si l’on soumet à la compétition des complémentarités, inévitablement, l’on perd en énergie substantielle : on n’invite pas le cheval à grimper aux arbres ni aux chèvres varappeuses de remporter le tiercé. La souffrance animale n’est pas exclusive aux non-hominidés, les introvertis du règne font l’objet d’un rejet persistant laissant pour compte des talents dormants, sacrifiés sur l’autel des volubilités tartuffes, nettement plus à la mode, outil de toutes les convoitises lénifiantes. Tous les introvertis sont tus arbitrairement à un moment ou un autre de leurs cheminements.

Identifier ses ressources

Des ressources interminables, extensibles et renouvelées en des capacités d’apprentissages hors norme, lesquelles nous le savons, se trouvent restreintes en des extraversions abusivement valorisées, bien que moins contributrices en indispensables. Les introvertis largement officiellement crédités en ce que l’humanité incarne de plus élitiste spécialement intellectuellement ; l’introverti qui identifie sans absurdité ses aptitudes et potentialités d’expansion, déjoue toute limite. Les plaidoyers servent à libérer des potentiels profitant à tous.

Réhabiliter l’introversion et ses peuples diversifiés

Si une société n’inclue pas ses rejetons, il revient aux protagonistes concernés d’effectuer une démarche dans ce sens : l’introversion pâtissant d’une réputation approximative, les introvertis en capacité de faire la différence et d’adresser cette question, reçoivent pour mission de relever un défi majeur, celui de redonner ses lettres de noblesse à un tempérament auteur de multiples élévations à l’échelle universelle. Autrefois plébiscitée aujourd’hui dénigrée, l’introversion redoit de réintégrer la communauté sans masque ni paillettes. L’on sort tous du placard : introvertis, autistes notamment fonctionnels et sous-employés, DYS. en échec, surdoués en souffrance, TDAH bridés, hypersensibles décalés… ces divergences subsistent inconcevablement luxuriantes en dissemblances, et c’est tant mieux.

Article Connexe : 12 Vérités des Impostures Sur les Introvertis

Expliquer et dédiaboliser la différence

Une stigmatisation feutrée avantageant l’air du temps, continuum consacré aux servitudes mentales dédiées au narratif d’une humanité peu réactive, lugubrement mondialisée. Les introvertis autrefois chef de file se trouvent remisés collectivement en wagons suiveurs, position peu avantageuse envers ces penseurs originaux biochimiquement. Expliquer l’introversion recouvre la dignité, restitue l’équilibre dans la cité, réconcilie les relations d’incompréhension, retisse des liens distendus par préjugé d’insuffisance.

Déboulonner les doutes

Les introvertis sont conçus pour douter universellement sans cesse, des achoppements à la vie quotidienne que ces discrets endurent validant ainsi la fable qui leur est contée sans discontinuer. Une dissonance cognitive distillée menant aux échecs ces introvertis qui méritent la réassurance d’une image de soi valorisée réalistement. Un introverti éprouve correctement ses cognitions et se devine aptes à davantage simplement, les conditionnements anciens perpétuent leurs sinistres besognes.

Article Connexe : 10 Bénéfices Avantageux À Être Introverti

Valider intégralement

Massivement, ôtant toute ombre au tableau indistinct brossé populairement sans méthode. Les introvertis ne déplorent heureusement pas de perméabilités faibles manifestées par les tempéraments opposés, cependant, une société si peu introspective renvoie une image approximative décalée aux introvertis qui ne trouvent que peu de prescripteurs de leur ressemblance auxquels s’identifier, rappelons que les archétypes ont de tout temps occupé une place prépondérante au processus d’individuation. Valider les introvertis en plaidoyer n’équivaut pas à dénigrer l’expansif, mais à rendre à César ce que lui revient.

Baisser le stress et l’anxiété sociale

L’anxiété réactionnelle n’est pas à prendre à la légère si l’on apprend que cette dernière paraît inférée et construite en conséquence d’une organisation communautaire abrogatoire. En contre-réaction, les introvertis inadéquats produisent un stress nerveux d’un système davantage établi pour une lenteur efficiente autrement. Or, la collectivité invalidante handicape les introvertis contraints de rejeter leur nature à leur détriment. Plaider en faveur de l’introversion remet en question ces systématismes en faveur des introvertis touchés.

Article Connexe : Les Introvertis Passent-Ils à Côté de la Vie ?

Sortir de l’isolement perceptif


Afrique, Amérique, Asie, Europe, Océanie : les introvertis du monde entier héritent enfin de leurs legs

Une solitude de réactance, une incapacité de s’adjoindre une communauté pourtant existante, n’en manifestant toutefois pas la nécessité. Cette perception de retrait forcé que de nombreux introvertis ressentent à bon escient, s’altère de la sorte, bousculée par ces plaidoiries qui dévouent aux introvertis isolés, une interprétation juste et fidèle de leur condition. Aux quatre coins du monde, les introvertis requièrent une validation expresse. Les déterminismes de cette façon renversés, rétablissent les introvertis en une liberté favorisant l’intelligence bâillonnée en conjonctures.

Se comprendre introverti

Le Gnothi Seauthon, la gnose introspective platonique nécessite de ne pas se trouver négligée par les uniques destinataires de cette citation socratique que l’on dissémine et qui mérite cependant une étude typiquement introspective. L’introverti qui s’appréhende justement jouit de ses aptitudes identifiées absolument menant à des réussites intimes et certaines et des alternatives estimées impunément par l’introverti conscient de sa dimension unique.

Article Connexe : Les 20 Emplois à Éviter Par les Introvertis et Anxieux

S’éduquer sur son introversion

Une étude de soi non nombriliste, utile à tous, avantageant tous les environnements auxquels chaque introverti est subordonné. L’attention portée à ses divergences ouvre ainsi aux générations introverties arrivant aux croisées existentielles, de renoncer aux erreurs ainées, accomplissant par conséquent une mission de vie synchronisée intimement et légitimée de ce fait. Une éducation nécessaire à la santé mentale et à l’autre, somatique et aux avenirs déterminés franchement, incitant à l’inclusion collective massive de toute diversité, sans distinction.

Article Connexe : Introvertis : Pratiquer le Réseautage (networking)

S’accepter introverti

Une ultime nécessité évidente pourtant exceptionnellement considérée par les principaux concernés, lesquels régulièrement soumis à une image distordue de leur personnalité, aboutissent à l’autorejet insidieux, cependant involontaire, directement issu de comparaisons nuisibles noyant l’introverti en une marée d’injonctions irréalistes relativement à leur appartenance à la divergence en tempérament. Une alternance niée et néanmoins bien réelle que ses porteurs humbles chimiquement hésitent à embrasser inconditionnellement, tant les dégâts causés par ces balances défavorables puisque biaisées atteignent l’estime des ciblés.

Respecter sa nature délicate

Une mission primordiale laquelle échoit à chaque introverti qui reçoit en legs l’héritage fragile d’une organisation méningée réclamant déférence et chaque attention particulière. Les introvertis qui découvrent peu à peu leur immense divergence, prenant conscience des efforts fournis vainement à s’intégrer masqués, closent des baisses d’énergie vitale pour leur cheminement. Une personnalité subtile dont prendre soin enjoint de s’accueillir pleinement en s’imposant une hygiène de vie adaptée à ses délicatesses cognitives.

Article Connexe : Les Introvertis Font Mieux Ces 15 Choses

Disposer de guidance adaptée

Les mentors que l’on s’élit s’avèrent dangereux si l’on souhaite s’aligner sur un parcours de vie antagoniste, de même que le choix de partenaires de vie stéréotypés, amicaux et intimes, voire académiques et professionnels, qui font l’objet de discriminations nocives envers l’introverti qui investit en des voies caduques puisque induites par une représentativité approximative. Mieux vaudrait aux introvertis de déceler des exemples de leur ressemblance avantageant d’adapter des chemins de vie proches de leurs aspirations originales, de même que les conseils destinés aux expansifs commettent l’irréparable lorsque appliqués aux porteurs du tempérament introverti.

Avancer armé et assuré

L’assurance, arme fatale arborée promptement non sans infatuation par les démonstratifs en tempérament se traduit très diversement chez les introvertis qui s’affirment distinctement en ce que ces discrets n’éprouvent aucun assouvissement aux victoires sociales, jouissances suprêmement extraverties. Les introvertis nécessitent toutefois de s’estimer afin que les altérités relationnelles s’instaurent durablement en leurs cheminements.

Article Connexe : Introvertis : 13 signes Qu’il Est Temps de Quitter un Emploi

Déterminer ses potentiels d’introverti

De véritables aptitudes et facultés innées que l’on triompherait à diagnostiquer en amont très tôt dans le parcours de vie de l’introverti – cependant il n’est jamais trop tard pour se réorienter – creusant des sillons précisément ajustés aux capacités de l’introverti dont la sensitivité demeure un facteur de risque d’enlisement solitaire. Les introvertis souffrant de sentiment d’échec s’isolent d’autant plus que leur personnalité claustre de lourds secrets difficiles porter isolé. Un isolement dangereux que l’accomplissement achevé évite.

Promouvoir justement l’introversion

Une introversion mal envisagée tant socialement que professionnellement et d’autant plus mésestimée affectivement. Les introvertis méritent toute l’attention qui leur revient à la lumière des compétences nombreuses et contributions que ces discrets énoncent, requérant tout le crédit mérité. Un méritoire que ces introvertis omettent sur l’autel des modesties humblement formulées en une indifférence non feinte pourtant injuste, puisque entravant régulièrement leurs évolutions. Combien d’introvertis sont écumés par l’outrecuidance des plus culottées ?

Article Connexe : Introvertis : 10 Raisons Qui Font Bavarder les Gens

Faire résonner sa voix

Les introvertis demeurent peu poreux de ce fait, accompagnés d’extravertis avisés (trop minoritaires), ils remplissent une fonction alternative : leur divergence reste un atout en faveur d’un collectif expansif coupé de libre arbitrage du fait de leur convergence maniable. Une distinction comportementale qu’une psyché motrice de l’introverti propose au statu quo. Ce dernier demeurant si l’introversion ne reprend pas sa place dans la cité, indu en une société survalorisant la couardise, omettant de la sorte que l’altérité introvertie dispose de solutions profitables à tous.

En terminer avec la mésestime

Ainsi que les opportunités offertes par l’introversion qui malgré les apparences détient le secret du bonheur durable et véritable. Auto-contentés, les introvertis disposent du décryptage élaboré des contentements – et comme nous l’éprouvons sur ce site – rassasiants. Un assouvissement que l’on ne décèle en aucun cas en exubérance, dépensant une énergie nourrie d’interactions qui valident cependant incontrôlables, alors qu’en revanche, l’introverti de son côté dispose d’un arsenal pourvoyant ses revendications internes, obstinément.

TheIntrovertSinger

Images, merci à : Nataliya VaitkevichYan Krukov, Susanne Jutzeler, cottonbroTima Miroshnichenko, Sam Lion, Ivan Samkov, Kolchina, neida Nieves, cottonbro, Sam LionTima Miroshnichenko

العربية简体中文NederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoPortuguêsРусскийEspañol
error: Content is protected !!