Le Pire Partenaire Pour l’Introverti : 15 Indices

Listons les défauts du pis des compagnons d’introvertis

Un peu de légèreté ne peut que panser des psychés de plus en plus mises à l’épreuve, tant de variants impondérables ayant certainement achevé d’acculer des systèmes nerveux déjà sensibilisés. Ainsi, voyons ensemble quels sont les détails de personnalité qu’un introverti subirait après une exposition trop soutenue. Amoureux d’un jour ou de toujours ? Une fois n’est pas coutume, voici un utilitaire abrégé.

Piste n°1 : Comment l’autre traite-t-il (tous) les autres ?

Un indice que l’on omet quelquefois lors des balbutiements romantiques confusément idéalisateurs, que les introvertis, bien que peu influençables chimiquement, aventurent d’absorber innocemment quelquefois par candeur et inexpérience en ces matières hautement éthérées, dont l’intangible danse aux rythmes pourtant désynchronisés n’empêche pas des erreurs d’attribution pourtant fondamentales. Les introvertis ne tombent pas amoureux, ils cultivent le lien qui s’attache et la volonté d’ajustement incite de cette façon, insidieusement, à faire fi d’indicateurs de mauvaise pioche. Répondre sèchement au serveur débutant ? Mépriser les indigents sans jamais leur offrir une pièce de monnaie ou bien de quoi s’offrir un repas chaud ? Vilipender la buraliste ou bien manifester une forme de discrimination aérienne vis-à-vis du handicap, de l’appartenance sociale ou bien ethnique ? Ces éléments sont subtils en début d’idylle et néanmoins visibles si l’introverti porte toute son attention lors des premiers rendez-vous. Prudence : une mère bienveillante et vertueuse.

À Lire Aussi : Les Introvertis Avec Troubles Invisibles

Piste n°2 : Comment l’autre a-t-il traité ses autres ?

Si cet amoureux prospect de l’introverti révèle une forme de mépris des fragilités, particulièrement envers son ex-partenaire (surtout financier) en ce que les séparations avec enfants sont autant d’indices qui avantagent de comprendre de quelles manières l’autre soigne-t-il ses autres ? Immodérément nombreux ? En conflit ? Un individu qui injurie ses ex-partenaires agira de la sorte avec ses futurs. Et, cela, l’introverti moins volage à tôt fait de l’omettre, trop béat de rencontrer une personne avec laquelle une forme d’alchimie s’opère. Comment ce prospect sentimental évoque-t-il ses anciens conjoints ? Quelles sont leurs relations : l’Histoire est presque une science dure et les introvertis baignés en sciences dites humaines éprouvent que ce qui fut, sera, invariablement. Un collectionneur collectionnera ; un ex-menteur, mentira et un infidèle, mystifiera, invoquant des faiblesses soi-disant charnelles inhérentes à l’espèce humaine. Ces personnalités s’attirent entre elles, les éviter économise la candeur. Un introverti averti en vaut trois.

Piste n°3 : Comment l’autre se comporte-t-il lors d’un crash-test ?

Une idée lue sur l’excellent site de vulgarisation en santé mentale, PsychoToday.com qui propose à ses lecteurs d’expérimenter un petit ‘road trip’ de quelques heures en compagnie du futur amoureux. Les introvertis qui le souhaitent, trouvent un moyen de partager un véhicule en compagnie de l’autre au volant. Afin de vérifier l’emportement et degré de patience du quidam prospecté sentimentalement par un introverti circonspect. Inutile en revanche d’interroger ses proches, les comptes rendus sont toujours biaisés, par contre, expérimenter soi-même une forme d’intimité que l’introverti qui se connaît bien, saurait jauger selon ses appétences singulières. Le volant révèle de nombreux aspects que l’on rencontre plus tard, lors d’antagonismes futurs inéluctables. Fuir l’impulsivité demeure essentiel à la survie de l’introverti en revanche, si le rire est au rendez-vous, y compris si l’on piège le choix d’itinéraire en une sorte de marasme embouteillé, c’est bon signe : soit cela passe et l’introverti et son partenaire en rient et en profitent pour se rapprocher, soit au contraire, l’expérience se ‘cauchemardise’ et mérite renoncement sans hésiter ni regretter.

À Lire Aussi : Dictionnaires : Stigmatisation Des Introvertis ?

Piste n°4 : Comment l’autre prend-il soin de soi ?

Le chaland sentimental de l’introverti sent-il le neufchâtel ou l’églantine ? Inquiétant à l’ère des produits cosmétiques abordables et efficaces, les odeurs indiquent que l’on ne prend pas soin de soi et que celle ou celui qui s’omet risque ne négliger tout autant son alter intime. L’introverti, coquet ou non, mérite de déceler chez l’autre une personnalité s’estimant suffisamment pour s’octroyer un minimum d’attention hygiénique. Hygiène dont l’introverti bénéficiera plus en aval, alors que les débuts s’émoussent et que le respect de soi et de l’autre fait toute la différence. À conjuguer avec la faculté de l’autre à noter des détails concernant l’introverti, comme ses besoins typiques que l’introverti ne devrait pas avoir à expliciter littéralement : le manque de finesse du partenaire intime ayant pour effet immédiat de miner le potentiel complicité. Un partenaire qui méconnaît ses propres manques est inapte à répondre à ceux des autres en général et en particulier, à ceux propres de l’introverti.

Pauvre choix amoureux d’introverti ? 15 indices à relever avant qu’il soit trop tard

Cultivé ? Cependant, peu curieux

Une personnalité universalisée commet l’irréparable sentimentalement si l’introverti en début de relation s’aperçoit que son prospect romantique présente une forme de compétence sans intérêt vif. Le manque de curiosité bloque l’intimité : apprendre de l’autre notamment est impossible si l’on ne nourrit pas une plasticité mentale décente et, par son atypie indiscutable, l’introverti requiert que l’on se penche ouvertement sur ses altérités sans lesquelles l’introverti demeure livre clos.

Droit ? Mais manquant d’intégrité

Les introvertis – sauf exception – sont peu sensibles chimiquement aux satisfactions transgressives : un bon bouquin ou film en compagnie du chat ayant pour effet de satisfaire les pulsions de nombreux discrets. Les psychorigidités d’individus, par ailleurs manquant de transparence en légiférant assisté de standards doubles ne sont pas compatibles d’introvertis plus loyaux biochimiquement.

À Lire Aussi : « Ni Malade ni Dépressive, Simplement Hypersensible »

Assuré ? Pourtant, manquant d’estime

L’on peut tout à fait persister parfaitement aimable et manquer cruellement d’estime, il ne s’agit pas de-ci : voyons plutôt un cas courant d’individus arrogants compensant des lacunes internes insoignables. Ces individus sont blessants lors des compromis futurs inévitables, cherchant à se rassurer en négligeant les attentes des autres. L’introverti nécessite davantage un partenaire modeste ou mieux, humble, à l’instar du tempérament introverti.

Tatillon ? Néanmoins, manquant d’éthique

L’introverti soumis à une pression et exigence de pureté d’un partenaire potentiel qui de son côté, s’est permis crûment, ou bien s’attribue des vertus chimériques, commet des dégâts en matières de dissonances cognitives que les injonctions contradictoires sèment en santé mentale bientôt déficiente. Une dinguerie envers l’introverti soumis à une pression interne avérée. Les normes équivoques restent plus que courantes en couple et restent délétères envers les introvertis.

À Lire Aussi : Physionomie de l’Introverti INTJ

Dominant ? Ouvertement ou subtilement ?

L’on n’envisage pas à quel point la domination s’emploie vulgairement aujourd’hui. Pas une interaction y échappe, tout est séduction, influence et persuasion. Les introvertis restent vulnérables nerveusement et risquent leurs aptitudes de régénérations quotidiennes à combattre des attaques alambiquées en une relation fondée sur des rapports de forces estompés.

Dépendant ? Plutôt qu’interdépendant

La dépendance des couples demeure abondante et l’on déplore inopinément les méfaits singulièrement sur le tempérament introverti davantage porté sur la collaboration ouverte d’altérité, plus adaptée à sa manifestation relationnelle. Les introvertis s’épanouissant finalement plus simplement que les exubérants, requièrent une territorialité d’incorruptibilité évidente à leur psychisme que les introvertis lèsent s’ils tombent sous le joug d’un terroriste des sensations.

À Lire Aussi : Covid-19 : Les Introvertis Et le Port du Masque

Égotique ? Même un brin

C’est ainsi un non-lieu accompli, si l’introverti s’aperçoit qu’il s’agit en réalité d’une relation visant à retendre un tissu du derme psychique distendu intrinsèquement : l’introverti aura beau tendre et tendre encore, les tissus lésés ne se retendent qu’en superflu, résultant une apparence liftée qui ne leurre plus personne. L’expression figée ne masque pas les outrages passés, tout au plus illusionne, couverte de maquillage à l’instar des figures de cire moribondes de Madame Tussauds.

Moqueur ? Plutôt que franchement rigolo

L’ironie peut être vraiment drôle, le cynisme prometteur cependant, à l’instar du flatteur, le moqueur vit aux dépens de ceux qu’il vise et la servitude demeure un poison pour l’esprit, spécialement introverti. Les accointances mentales par-dessus l’estime d’autrui ne sait pas entrer en résonance ou s’aligner sur les exigences introverties en matière de probité.

À Lire Aussi : Physionomie de l’Introverti INFJ

Rigide ? Néanmoins, sans valeurs

L’on éprouve quelquefois des comportements baroques d’individus qui pointent du doigt chez l’autre ce qu’ils évitent soigneusement de constater chez eux, c’est une loi universelle reprise par Jésus dans la Bible sous la parabole de la paille et de la poutre : « Qu’as-tu à regarder la paille dans l’œil de ton frère, alors que la poutre qui est dans ton œil à toi, tu ne la remarques pas ? », que l’on observe aussi en des pompiers pyromanes bénéficiant de leurs œuvres une fois embrasées. Les introvertis risquent gros accompagnés de tels individus.

Matérialiste ? Et, pas très généreux

Les pragmatiques ou franchement ouvertement vénaux ne posent aucun problème à l’introverti s’ils demeurent ouvertement eux-mêmes quant à leurs appétences et surtout qu’ils apprécient d’en redistribuer les fruits. En revanche, les matérialismes mal assumés manquant d’altruisme évoquent les étriqués qui s’endimanchent par pur snobisme. Les introvertis moins sensibles à ces concepts superflus bénéficieraient d’éviter les partenaires manquant d’altruisme spécialement envers eux-mêmes puis fatalement envers leur autre.

À Lire Aussi : Physionomie de l’Introverti INTP 

Des points communs ? Pourtant, manquent les essentiels

En effet, l’introverti qui tombe sous le charme d’un autre introverti par simplicité, perdrait cependant son temps en compagnie d’un discret qui bien que proche en tempérament, préfère largement les caraïbes aux grands Nord, ne serait-ce qu’en comportement. Quel niveau d’instruction, financier, milieu social ? Ceux-là n’ont fondamentalement pas d’importance si des valeurs profondes communes sont partagées. Voici comment l’introverti éprouve une relation intimement : un système de valeurs précis que l’on éprouve à deux car peu de relation survivent à ces divergences.

Tolérant ? Néanmoins, suggérant de changer

Les pseudos amitiés des débuts de relation : quel introverti n’a pas essuyé une déception à la hauteur des investissements affectifs concédés alors que l’espoir d’un lien authentique semble se concrétiser enfin ? Des années de disettes affectives fragilisent quelquefois les introvertis infiniment célibataires qui risqueraient de se trouver lié à un partenaire potentiellement toxique, habilement. Laisser un individu pointer du doigt une introversion gênante que l’on stigmatise finement, au gré des rendez-vous puis, bientôt au quotidien.

À Lire Aussi : Guide : le Flirt des Hommes Introvertis

Passionné ? Mais un mode relationnel passionnel

Les étreintes passionnées saoulent naturellement l’âme d’introverti d’ivresses cependant, attention aux individus qui n’envisagent pas les sentiments hors d’histrionismes d’afflictions imaginaires en vogue particulièrement chez certains avides de romantisme à l’eau de rose assujettissant. Beaucoup d’influençables cultivent le goût du malheur et subsistent de drame en drame, absurdement. Un curare pour l’introversion authentique.

Romantique ? Toutefois, cherchant à être réparé

Allant de pair d’une vision infantile, les soi-disant passionnés imposent des romantismes de roman de gare qu’un manque de culture ne sait pas réfuter. Les introvertis nécessitent d’œuvrer avec délicatesse en choisissant un partenaire loin du Peter Pan et des autres princesses Disney® que l’on admettrait en bon introverti allopathe-né. L’amour se construit sur un mode d’altérité et ne répare pas les caricatures, la vulnérabilité en revanche, tisse des liens immuables.

À Lire Aussi : L’Introverti Intuitif et les Corvées Ennuyeuses

Gourmand ? Aux usages alimentaires incompatibles

Un fumeur ? Pourquoi pas si l’introverti consent et assiste son autre à s’en défaire à l’arrivée d’une bronchite chronique présumée au cent millième mégot consumé, toutefois : l’on ne reproche pas à l’autre qui il est après l’avoir agréé. Les introvertis fumeurs peuvent ainsi bénéficier de l’aide du non-fumeur ou tout autre habitude que l’on complémente sans l’arbitrer. Végan en amour du carnivore ? Si l’introverti souscrit sans juger, il décolore l’autre à modérer ses inflexibilités, un seul maître mot : la considération. Si l’on est gros mangeur/buveur introverti autant éviter les frugaux pénibles-moralistes. Des menus détails qui se transforment rapidement en enfer au quotidien. Le respect n’est-il pas l’unique concept synonyme d’amour ?

TheIntrovertSinger

Images, merci à :  Văn ThắngJep Gambardella, MART PRODUCTION, cottonbro, picjumbo.com, Tara Winstead,  Dziana Hasanbekava, Skylar KangPolina Kovaleva, Karolina Grabowska 

العربية简体中文NederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoPortuguêsРусскийEspañol
error: Content is protected !!