ManipulationđŸ”„Le Gaslighting* et L’Introverti

Introvertis : reconnaßtre la technique privilégiée des manipulateurs et narcissiques

Si l’on manifeste un fĂ©tu d’intĂ©gritĂ© morale, il demeure ardu denvisager qu’un individu jouisse d’infliger des afflictions, asphyxiant sa cible en l’engloutissant dans d’épaisses fumĂ©es toxiques de scĂ©narios fomentĂ©s de toutes piĂšces. Autopsie d’assassinats et de tentatives de meurtres d’introvertis et de neurodivergents avec circonstances aggravantes, enduits de moult prĂ©mĂ©ditations.

* Le gaslighting ou gas-lighting, connu sous le nom de dĂ©tournement cognitif au QuĂ©bec, est une forme d’abus mental dans lequel l’information est dĂ©formĂ©e ou prĂ©sentĂ©e sous un autre jour, omise sĂ©lectivement pour favoriser l’abuseur, ou faussĂ©e dans le but de faire douter la victime de sa mĂ©moire, de sa perception et de sa santĂ© mentale (wikipĂ©dia).

À Lire Aussi : Les Introvertis et Ces 4 Types de Gaslighting

Gaslighting ou l’outil de coercition le plus commode

De micros anecdotes cumulĂ©es qui servent le dessein d’embrouiller l’introverti confiant, Ă  mille lieues d’envisager que son existence n’est ici qu’une parenthĂšse d’une chronique trĂšs ordinaire ; scĂ©narisĂ©e par un pseudo-narrateur sans prĂ©dispositions ni gĂ©nie, dont l’unique objectif demeure de leurrer. Parce que certains individus apparaissent si malfaisants que la bontĂ© leur semble monotone, nĂ©cessitant ainsi de projeter dessus les autres et des introvertis irrĂ©prĂ©hensibles, leurs ombres compactes opaques ; sous lesquelles plus rien ne subsiste ni ne croĂźt ni croit, comme auprĂšs de ces officines mortifĂšres autour desquelles pas la moindre fleur ou petit insecte ne sait rĂ©chapper.

À Lire Aussi : S’Adapter Est Toxique Pour L’introverti En 10 Preuves

L’introverti neurodivergent, une cible idĂ©ale ?

Les introvertis, bĂ©nĂ©volement pacifiques, car rassasiĂ©s biochimiquement en validation, risquent davantage de se voir piĂ©gĂ©s en ce nuage toxique de dĂ©sespoir complotĂ© que les individus plus ambivertis aux profils plus poreux, automatiquement moins rĂ©munĂ©rateurs narcissiquement. L’introspection doute par essence, naturellement. Éventuellement, c’est bien cette faille bĂ©ante par-devers laquelle les mĂ©phistophĂ©liques s’engouffrent sans aucune conscience ni sympathie, dĂ©versant cyniquement un torrent de mensonges au soulagement immĂ©diat. Ces prĂ©dateurs nĂ©s usent, par usure et avec des intĂ©rĂȘts, une empathie employĂ©e avec froideur, Ă  l’instar d’un rapace avide ciblant la proie inattentive, la plus vulnĂ©rable du groupe.

À Lire Aussi : 17 Signes Qu’un Introverti Est Un Narcissique CachĂ©

Une pathologie sans malades

Le DSM-V rĂ©pertorie au groupe B les personnalitĂ©s Ă  troubles, ces derniĂšres, dites dramatiques, imprĂ©visibles, Ă©motionnelles et impulsives ; que l’on connaĂźt bien dĂ©sormais puisque la vulgarisation scientifique, surtout en psychologie et en psychiatrie, Ɠuvre dans ce sens. La personnalitĂ© borderline, histrionique, antisociale et le trouble de la personnalitĂ© narcissique que l’on assimile quelquefois aux individus aux traits narcisses ; Ă  tort ; un abus sĂ©mantique fautif repris trop continuellement par des producteurs de contenus galvaudĂ©s passablement documentĂ©s et peu versĂ©s dans les complexitĂ©s des nuances en pathologies lourdes notamment psychiatriques. Lesdits « pervers narcissiques » du quotidien fonctionnels si populaires aujourd’hui demeurent, en rĂ©alitĂ©, des individus peu scrupuleux nĂ©anmoins subsistant sous le seuil pathologique.

À Lire Aussi : Les 10 Étapes Pour Manipuler Un Introverti

Un avatar sociétal ?

Victimisation ou conscientisation ? Une opportunitĂ© de mieux comprendre cette foule et ses mƓurs apprises ou hĂ©ritĂ©es Ă©pigĂ©nĂ©tiquement ou non. On n’apprend rien de ces personnes : Ă©ventuellement Ă  parcourir une voie jonchĂ©e d’Ă©corces si l’on omet la rose en bout de tige. La culpabilisation que ces bien-pensants de façade exploitent quelquefois financiĂšrement par ces pseudos experts nĂ©buleux en ces disciplines dites de dĂ©veloppement personnel qui prolifĂšrent, bradant du brouillard Ă  des esprits attaquables bien que temporairement ; se sourcer dĂ©voue de s’en affranchir. Les introvertis neuroatypiques, sensibles et hypersensibles dĂ©plorent parfois ces rencontres traumatisantes parachutant des croyances irrationnelles sur soi. Abandonnant des vides et des creux, Ă  l’instar de ces ambiguĂŻtĂ©s de choix envers ces Ă©gos affamĂ©s surentrainĂ©s Ă  les repĂ©rer afin d’en exploiter des crevasses si humaines et attachantes : jusqu’au bout de leurs carences en limites ? Ces obstructions que ces individus insensibles mettent en scĂšne, accouchant de scenarii domestiques alambiquĂ©s


À Lire Aussi : Introvertis : L’imposture du Syndrome de l’Imposteur

Douter la réalité : une violence invisible, sans sang

La brutalitĂ© physique, les ecchymoses, l’hĂ©moglobine, l’on s’en dĂ©tourne, c’est Ă©vident ! On l’observe objectivement, tout le monde la perçoit. Dans le film Gaslight, pas de scĂšne ni de bruitage apparents, il y rĂšgne un calme olympien, glaçant. La pauvre victime, cette jeune femme introvertie, dĂ©sintĂ©ressĂ©e et naĂŻve, l’ingĂ©nue type – pas ces introvertis stĂ©rĂ©otypĂ©s – une hĂ©roĂŻne infortunĂ©e apparaissant modeste et gĂ©nĂ©reuse, Ă  l’instar de nombreux humains. Empathique, dĂ©diĂ©e, confiante, gracieuse, se retrouvant au cƓur d’un film d’épouvante pourtant sans aucune scĂšne de sĂ©vices corporels. Tout est ordonnĂ©, propre, impeccable, un peu trop d’ailleurs
 En matiĂšre de rencontres sentimentales et conjugales, les professionnels en santĂ© mentale consciencieux l’affirment vigoureusement au sujet des princesses et de leurs consorts charmants : si c’est trop « beau » pour ĂȘtre vrai, ça l’est. Il s’agit d’un appĂąt, potentiellement destructeur Ă  son terme.

Illustration : Sha

À Lire Aussi : La Honte Toxique d’Introverti En 21 Signes

3 types de gaslighting domestique et 1 film (Hantise)

Le terme Gaslighting est inspirĂ© d’un long-mĂ©trage, Gaslight, distribuĂ© en 1940, aux abords subtils, prĂ©curseur en matiĂšre de violences psychiques, rĂ©alisĂ© par Thorold Dickinson, adaptĂ© d’un ouvrage thĂ©Ăątral de 1938 d’un auteur britannique, Patrick Hamilton. Dans cette Ɠuvre cinĂ©matographique, le rĂ©alisateur met en scĂšne avec pudeur ; compte tenu du thĂšme sensible et possiblement piĂ©geux en pathos ; les abus psychologiques, dĂ©vastateurs et rĂ©pĂ©tĂ©s d’un personnage sans scrupules, cherchant Ă  dĂ©pouiller sa proie de tous ses biens matĂ©riels, son Ă©pouse sensitive et introvertie : c’est la cupiditĂ© avide qui fait agir ce mari d’infortune, ce dernier avatar, expression des sociĂ©tĂ©s psychopathiques puisque individualistes Ă  l’extrĂȘme aujourd’hui particuliĂšrement au Couchant nĂ©olibĂ©ral visiblement saturĂ© et crĂ©pusculaire


À Lire Aussi : 20 RĂ©ponses Introverties  « Tu ne dis rien ? »

I – Le gaslighting tribal

Ou autrement dĂ©signĂ©e, culturelle, cette manipulation ordinaire liant, par fidĂ©litĂ© ou loyautĂ©, un introverti Ă  ses origines de maniĂšres parfaitement indicibles et inconscientes. Ces sacrifices exigĂ©s implicitement par culpabilitĂ© permettent aux ascendances de pratiquer un contrĂŽle permanent sur l’introverti non affranchi. Ces Ă©tats de faits ayant pour effet de perpĂ©tuer une tradition, laquelle ordonne de ses adeptes involontaires, l’abnĂ©gation et une soumission dĂ©vouĂ©e sans discernement. Des injonctions contradictoires de l’intĂ©rĂȘt de l’introverti inapte Ă  dĂ©cider pour soi, souverainement ; induisant un doute permanent sur des thĂšmes aussi variĂ©s que la lĂ©gitimitĂ© Ă  aspirer des circonstances divergentes de l’agenda soigneusement planifiĂ© par des parties tirant des profits Ă©goĂŻstes des atermoiements de l’introverti sous influence. À chaque groupe socioculturel ses commandements, refusant une transcendance souhaitable humainement pour tout un chacun.

À Lire Aussi : Introverti Autoritaire Vs Tyran Contrîlant

II – Le gaslighting sociĂ©tal

La rĂ©ussite dite sociale selon les foules et la dĂ©finition nuisible du pseudo-succĂšs. BercĂ©s d’illusions romantiques collectives sur le mariage, ces relations dites passionnelles : des lieux communs, en rĂȘveries irrĂ©alistes concernant la vie affective. Combien d’entre les introvertis sefforcent dans des impasses relationnelles, Ă  l’instar de l’hĂ©roĂŻne de ce long-mĂ©trage tourmentĂ© bien que banal ? L’on induit en erreur des masses, professant que l’attraction et sa sĂ©duction satisfont Ă  construire un avenir soi-disant sentimental. De ce fait, plus les extravertis subsistent dĂ©claratifs et conditionnels en leurs affects, plus les introvertis sensibles et autres authentiques hypersensibles reprĂ©sentent des terrains de jeu en faveur de ces astucieux, volontiers pragmatiques en cynisme. Une pĂ©rennisation atavique qu’il convient de briser par rĂ©information solidaire, une rupture redoutĂ©e des manipulateurs narcissiques.

À Lire Aussi : Aux Introvertis Qui Subissent Ces 10 Formes de Harcùlement

III – Le gaslighting individuel (vĂ©cu)

« DĂ©cidĂ©ment, quel manque d’humour ! ; Tu prends TOUT au premier degrĂ© ! On ne peut simplement RIEN te dire, tu n’en fais qu’Ă  ta tĂȘte. Es-tu TOUJOURS si susceptible ? Tu vois le mal partout ; tu tiens SANS CESSE des propos paranoĂŻaques ! Je n’ai JAMAIS dit ça, tu mens ! Tu comprends TOUT de travers, quel mauvais caractĂšre. Tu pourrais ĂȘtre PLUS souple, tu es HYPER rigide ; tu ne comprends VRAIMENT rien ; tu rĂȘves ; ce mĂ©tier n’est PAS fait pour toi ; tu es TROP (rayer la mention inutile) jeune, filiforme, gros, vieux, mĂ©chant, gentil, naĂŻf, roux
 ». Un florilĂšge dĂ©sastreux des relations interpersonnelles qu’un introverti subit au quotidien, inĂ©luctablement : un introverti aux prises d’une relation « contrĂŽlante » sous l’emprise habile d’un escamoteur aux traits narcissiques, perd une Ă©nergie qu’un Ă©loignement rĂ©gĂ©nĂšre. Aucune demi-mesure n’existe concernant les relations toxiques : abandon sans retour.

À Lire Aussi : Amour Introverti Extraverti : 16 ClĂ©s

L’arme fatale : la dissonance cognitive

Leon Festinger dĂ©finit la dissonance cognitive, essentiellement par la tension entre le systĂšme de valeurs, de pensĂ©es, d’Ă©motions, de croyances et d’agissements entrant en contradiction. Ce film termine sur une rĂ©solution favorable Ă  l’hĂ©roĂŻne introvertie, aprĂšs une sĂ©rie de pĂ©ripĂ©ties angoissantes, altĂ©rant la psychĂ© de cette pauvre femme jusqu’à la folie, et cela peut aller trĂšs loin : des rescapĂ©s se sont trouvĂ©s en situation d’internement, la vie brisĂ©e, dont la reconstruction lente et douloureuse spolient des annĂ©es de dignitĂ©, arbitrairement. Dans cette fumĂ©e Ă©paisse, l’enfumage Ă©tant une traduction non littĂ©rale de l’action de tromper dĂ©libĂ©rĂ©ment un individu, singuliĂšrement introverti, en induisant un doute sur ses capacitĂ©s Ă  saisir la nature exacte d’une matĂ©rialitĂ© tangible. Une boussole Ă©chappe, que de prĂ©tendus experts autoproclamĂ©s monĂ©tisent principalement sur les rĂ©seaux sociaux, assurant une retraite anticipĂ©e confortable Ă  leurs prophĂštes ! Tous les introvertis, sensibles ou hypersensibles sont regardĂ©s : il arrive usuellement quils agissent Ă  l’encontre leur systĂšme de valeurs par convention, ce dernier bouclier psychique nĂ©cessite d’ĂȘtre consultĂ© Ă  chaque instant au risque de se laisser manƓuvrer prĂ©somptueusement.

TiS

DSM-5: The Ten Personality Disorders: Cluster B – www.mentalhelp.net

Images, merci Ă  Sha et Pexels

Gaslight 1940 Remasterisé

TheIntrovertSinger

Learn More →
error: Content is protected !!