Garder des Amis đź’› Mode d’Emploi Introverti

Comment briser le cercle de l’autosuffisance amicale de l’introverti en 15 Ă©tapes ?

Non, les introvertis sans amis ne sont en aucun cas limitĂ©s Ă  cet Ă©tat de choses ! Voyons ensemble le contraire et parcourons un guide accessible Ă  tout introverti motivĂ© – c’est fondamental – Ă  Ă©difier une relation consistante en compagnie de quelque nouvel ami. Guidance Ă©clairĂ©e.

L’amitiĂ© : que, qui, oĂą, comment ?

Selon LittrĂ© :  Â« Sentiment qui affectionne, attache une personne Ă  une autre. Bien placer son amitiĂ©. Une haute amitiĂ©. Â» Il s’agit de hauteur de placement de l’affection et de lien d’affiliation digne du tempĂ©rament introverti et de ses multiples porteurs. Les attractions en amitiĂ© font l’objet de quelques recherches scientifiques ; le biais extraverti semble toujours autant d’actualitĂ©, bien que rĂ©cemment mis en cause par des chercheurs qui questionnent ces certitudes, relevant de croyances plus que d’une rĂ©alitĂ© observĂ©e (2015). Choisir ses amours amicales relève du mĂŞme registre que pour l’autre, plus sentimental ou romantique. En effet, ce placement spĂ©culatif ne rĂ©munère que si l’introverti sĂ©lectionne raisonnablement sur qui l’hypothĂ©quer, avec luciditĂ©. Bien accepter sa nature induit une acceptation des autres et de leurs limitations tout autant. L’on a vu dans cet article que les introvertis esseulĂ©s peuvent briser cette spirale infernale d’isolement en partageant un centre d’intĂ©rĂŞt et ses passions dans de divers cadres ; comme des associations, des activitĂ©s spirituelles et associĂ©es, des voyages entre solitaires assumĂ©s et des classes enseignant une discipline très nichĂ©e et effectivement, les activitĂ©s bĂ©nĂ©voles soutenues. Une fois que cela est Ă©tabli, il ne reste plus qu’Ă  appliquer les quelques conseils suggĂ©rĂ©s ci-dessous.

À Lire Aussi : 11 Attributs de l’Introverti Cible des Bullies

L’amitiĂ© traumatique chez l’introverti

Un article de 2007 (Sias, P. M. § Bartoo, H.) indique sans aucune ambiguĂŻtĂ© qu’un tissu social affectueux promeut la santĂ© mentale et naturellement, sans surprise, immunise quasi autant qu’un vaccin le système immunitaire. De nombreux introvertis neurodivergents nĂ©cessiteraient ainsi d’accepter un bilan sans concession des Ă©checs amicaux du passĂ© afin d’en extraire l’antidote Ă  la rĂ©ussite future d’amitiĂ©s dĂ©nuĂ©es de mĂ©diocritĂ©. Les introvertis sans amis le regrettent pĂ©riodiquement, les interrogeant notamment sur leur capacitĂ© Ă  cultiver une, ou bien quelques relations d’altĂ©ritĂ© en compagnie d’individus bienveillants, comme soi. Les blessures antĂ©rieures mĂ©ritent ainsi d’ĂŞtre adressĂ©es dans le but de ne pas adultĂ©rer la qualitĂ© des bourgeons Ă  venir. Ces introvertis trop coupables s’en dĂ©lestent et les autres, trop victimes, prennent leur part de responsabilitĂ© ; c’est-Ă -dire la moitiĂ© du problème, afin de retrouver une homĂ©ostasie Ă©motionnelle confiante propice Ă  la quĂŞte d’une bande de vrais copains, camarades d’in-fortunes.

Comment rĂ©apprendre Ă  aimer l’amour amical ?

DĂ©marrer avec un animal ? Que l’on chĂ©rirait si cela n’est pas dĂ©jĂ  le cas, car les introvertis indiquent frĂ©quemment partager le quotidien d’un fĂ©lidé… L’on Ă©prouve aussi sur ce site que les introvertis fatigables se contentent souvent d’une unique relation fusionnelle avec leur partenaire de vie, abandonnant peu d’Ă©nergie Ă  d’autres liens moins intimes, en effet. Hormis ces considĂ©rations contextuelles, les introvertis demeurent des primates sociaux, requĂ©rant comme les autres, un rĂ©seau de soutien Ă  seconder comme Ă©metteur et rĂ©cepteur, partageur et preneur, donnant et recevant, Ă©quitablement. Cet Ă©quilibre fragile, ardu Ă  dĂ©celer, rĂ©clame la patience du jardinier protĂ©geant ses boutures des rigueurs. Robert Dunbar, anthropologue amĂ©ricain, s’est penchĂ© sur les usages des Sapiens postmodernes en matière amicale ; concluant via un algorithme analysant les numĂ©ros d’appels tĂ©lĂ©phoniques des Ă©chantillonnĂ©s qu’il apparaĂ®t rare de cultiver plus que 4 ou 5 rĂ©elles affections amicales. Rappelant ainsi que les rĂ©seaux sociaux excĂ©dant 150 contacts sont caducs, nos cerveaux ne disposant pas des connexions suffisantes pour accorder considĂ©ration Ă  davantage. Les introvertis, de leur cĂ´tĂ©, cumulent rarement les milliers « d’amis » sur ces plateformes artificielles et, finalement, cela se rĂ©vèle plutĂ´t favorable, ces accointances ayant peu de potentiel Ă  s’Ă©panouir hors du virtuel inepte.

Les 15 Étapes Menant l’Introverti Ă€ Garder Un Ami, Voire Deux

À Lire Aussi : Introvertis : 18 Causes d’Échouer à Se Faire des Amis

Neuroplasticité : Avancer petit-à-petit

Se contraindre Ă  participer Ă  un Ă©vĂ©nement quelconque, rĂ©apprendre Ă  sortir de son isolement reste le premier pas vers la fin d’une solitude d’introverti potentiellement dangereuse : mortalitĂ© Ă©levĂ©e, compensations addictives, perte de sens, santĂ© mentale altĂ©rĂ©e, demeurent les risques des isolements affectifs que les introvertis dĂ©plorent. Une rĂ©union de quartier, un concert au conservatoire du coin, une paroisse oĂą donner un peu de temps ? Ces micros gestes aboutissent Ă  rĂ©futer cette arrière-pensĂ©e de sĂ©paration et de rejet que de nombreux introvertis ressentent. Le sentiment d’appartenance au groupe revient avec la pratique par voie neuronale reconnectĂ©e.

Choisir avec soin l’activitĂ© ou centre d’intĂ©rĂŞt Ă  partager

Comme suggĂ©rĂ© dans la publication abordant ce thème, il convient en premier de sĂ©lectionner intentionnellement les prospects : autant ne se lancer qu’en compagnie de semblables en système de valeurs, faut-il le rappeler. Alors, si l’on a correctement dĂ©terminĂ© la discipline ou le lieu oĂą l’introverti retrouve rĂ©gulièrement un groupe de personnes ; communiant d’identiques passions, l’introverti en confidence, est en position de scruter ses attirances pour un ou plusieurs individus susceptibles de correspondre Ă  sa situation familiale ou sociale. L’introverti nĂ©cessite ainsi d’Ă©viter les mères et les pères de famille (hormis monoparentaux, bien solos et libres) ; ou bien celles et ceux en couples, puisque les cĂ©libataires restent nettement plus ouverts Ă  la nouvelle amitiĂ© que ceux qui ont dĂ©jĂ  trop Ă  faire au quotidien, et donc peu disponibles par consĂ©quent.

À Lire Aussi : Échecs : 19 Résiliences Introverties

Proposer explicitement une relation bienveillante

Les introvertis qui ont subi par le passĂ© la jalousie, ou bien des rivalitĂ©s d’amis – une fĂŞlure contre l’humanitĂ© – devraient l’indiquer ; le raconter et s’en libĂ©rer afin de blinder cette rencontre contre toutes les duplicitĂ©s que l’humain ombrageux prĂ©fère quelquefois Ă  la transparence pure. Les introvertis en quĂŞte d’amitiĂ© dĂ©sintĂ©ressĂ©e demeurent des blessĂ©s mal pansĂ©s que l’on soigne en remontant en selle, le pied Ă  l’Ă©trier, sans craindre la rechute. Dire au futur ami que l’on apprĂ©cie sa compagnie amicale en devenir, en prĂ©sentant sa fraternitĂ© sans ambiguĂŻtĂ©. Cela passe ou cela casse, et cela passera, en effet, parce que l‘honnĂŞtetĂ© brute flĂ©chit tous confins.

Surtout éviter de miser sur les réseaux sociaux

Qui contiennent peu de valeur ajoutĂ©e amicale puisque ces derniers se fondent sur une image projetĂ©e peu conforme Ă  la rĂ©alitĂ© puis, les introvertis les utilisent nettement moins que les extravertis. Les introvertis maĂ®trisent peu les codes des communications entretenant des liens d’accointances que toutes ces plateformes survendent Ă  un public ciblĂ© pour l’attention qu’il leur dĂ©livre. L’on n’entretient pas non plus l’amitiĂ© virtuellement ; c’est un leurre. Ainsi, la biologie humaine nĂ©cessite des Ă©changes neuro-hormonaux Ă©motionnels admettant de bâtir un lien pas si Ă©thĂ©rique entre deux ou plusieurs personnes physiquement au contact les unes des autres Ă  frĂ©quences rĂ©pĂ©tĂ©es.

Ă€ Lire Aussi : Introvertis : 6 Raisons de Quitter les MĂ©dias Sociaux

Établir une tradition/routine amicale

Comme inviter Ă  prendre une collation au cafĂ© en face dès que l’on participe Ă  une activitĂ©, mĂŞme si cela ne fonctionne pas la première fois, proposer de se rencontrer la prochaine fois, avant ou après. Un introverti qui dĂ©cide de rompre une spirale solitaire nĂ©cessite de prendre le risque du refus, sans s’en formaliser pour autant. Ă€ force de se retrouver rĂ©gulièrement, l’attachement inĂ©vitable produit ainsi une ouverture vers d’autres rencontres hors contexte formel, vers des rĂ©vĂ©lations autobiographiques, que les introvertis finissent par livrer et recevoir, en confidence.

Retrouver ses anciennes amitiés perdues

Les introvertis savent mettre leurs Ă©gos en veille, posant la question d’un retour d’amitiĂ© appartenant au passĂ© : de vieilles querelles Ă  enterrer, d’innombrables quiproquos mal dĂ©terminĂ©s, de choix de vie mĂ©jugĂ©s, bref : les introvertis qui gardent souvenances de quelques personnes autrefois chĂ©ries mĂ©ritent de dĂ©complexifier une dĂ©marche simple Ă  entĂ©riner. La probabilitĂ© pour que l’amour amical retrouve les exactes identiques physionomies, demeure Ă©levĂ©e. Les vieux copains ne pĂ©rissent pas comme un bien consommable Ă  date de pĂ©remption, mais constituent parfois une opportunitĂ© de se retrouver en compagnie de souvenirs pas si oubliables.

Ă€ Lire Aussi : Vie Nomade Introvertie  14 Arguments

S’engager Ă  construire un lien stable

D’abord vis-Ă -vis de soi, parce que l’introverti demeure peu entraĂ®nĂ© Ă  l’amitiĂ© par manque de pratique, ou bien de groupes frĂ©quentĂ©s. Se contraindre Ă  maintenir le lien mĂŞme tout semble imparfait et que le futur ami l’est Ă©videmment comme soi ; non Ă  l’introverti qui annule ses rendez-vous, s’en rĂ©jouissant et qui omet de rĂ©pondre aux sollicitations, soulagĂ©. Les premiers temps d’une amitiĂ© restent balbutiants, voire frustrants : permettre sa chance Ă  l’amour amical de se construire par concessions octroyĂ©es en des attentes, effectivement, nĂ©anmoins raisonnables.

Répéter les contacts

SubsĂ©quemment du parjure de la solitude, l’introverti infidèle, enfin, se rĂ©sout Ă  contraindre quelque temps sa nature de rĂ©serve ; attirant l’autre Ă  une rencontre fortuite, informelle, jusqu’Ă  ce que ce lien devienne un peu moins frĂŞle, plus consistant, accordant Ă  l’introverti le loisir d’y prendre goĂ»t et d’en tirer une habitude saine. L’amour – n’importe lequel – comme le vĂ©lo ne s’oublie pas, il suffit d’en rechausser les pĂ©dales pour filer Ă  tous vents. Les introvertis sur le chemin du renoncement solitaire correspondent au petit d’Homme accomplissant ses premiers pas, quelques chutes prĂ©viennent les grandes et prĂ©figurent les petites foulĂ©es.

À Lire Aussi : Introverti : Repérer les 10 C*ns de Son Entourage

Dire sa diffĂ©rence et soutenir ses nuances et celles de l’autre

Ses dĂ©fauts tus et ses innombrables marottes Ă©tranges d’introverti reclus mĂ©ritent un Ă©change honnĂŞte et franc. Il vaut mieux ĂŞtre dĂ©testĂ© pour qui l’on est, qu’affectionnĂ© pour son masque. Un introverti respectant sa nature introspective, respectueux de son estime nĂ©cessiterait de ne pas cĂ©der au confort illusoire du conformisme et des mouvances groupusculaires, pulsion d’uniformisation construite socialement et bien ancrĂ©e chez l’expansif Sapiens. Parce que, en effet, NĂ©andertalien, probablement très introverti, disposait d’ères cĂ©rĂ©brales moins dĂ©veloppĂ©es concernant l’aptitude Ă  la communication, selon Jean-Jacques Hublin (notre rĂ©daction loueuse), illustre palĂ©oanthropologue, professeur aujourd’hui au Collège de France.

Apprendre Ă  refuser le jugement

Impossible de s’affranchir complètement de l’idĂ©e de soi que l’on projette chez l’autre cependant, l’introverti dĂ©tient une mine biochimique de bienfaits ; bouclier protĂ©geant du trop-plein d’informations que le groupe renvoie Ă  l’interlocuteur introverti et surtout, divergent en tout. Une opportunitĂ© de travail sur soi affranchissant cette transmission toxique atavique consistant Ă  vouloir bien faire et paraĂ®tre, honteusement et judicieusement induite aux enfants adultes, infantilisĂ©s par cette piètre habitude humaine consistant Ă  sembler autre, ou bien pis, Ă  y apparenter. Dans cette mĂŞme veine, interdiction Ă  l’introverti ruminant toute interaction, d’Ă©mettre la moindre sentence ou jugement. Neutre, tel l’HelvĂ©tique, un point c’est tout !

Ă€ Lire Aussi : Les Introvertis et les Extravertis Toxiques en 12 Points

Être disponible, renoncer à sa tranquillité

Un sacrifice incommensurable pour quelques introvertis, voire pour le plus grand nombre d’entre les vĂ©ritables introvertis marquĂ©s en tempĂ©rament, ayant dĂ©pensĂ© toutes leurs ressources Ă  ne pas (trop) interagir. Un drame humain que l’autosuffisance aboutit Ă  cloisonner un peu encore chaque an. Les authentiques introvertis qui Ă©prouvent bien leur manque d’allant pour la compagnie Ă©trangère redoivent encore parjurer leur agencement complexe, notamment neuronal, donc motivationnel afin de contrer un penchant naturel consistant Ă  abandonner purement et simplement. Un deuil de sa petite existence ronronnante nĂ©cessite une action : tourner la page et le dos au confort pernicieux de l’isolement affectif et adhĂ©rer au rapprochement, progressivement.

ĂŠtre prĂŞt Ă  donner

Une douleur quasi infranchissable contre laquelle l’introversion se mure en mutisme : le don consent Ă  recevoir, ainsi l’authentique introverti rompu Ă  l’exercice de l’autonomie indĂ©pendante extrĂŞme peine Ă  accueillir sans angoisse l’Ă©change en dons, en prĂ©sence mutualisĂ©e, en partage Ă©motionnel, en vulnĂ©rabilitĂ©. Quelques introvertis traumatisĂ©s par d’autres humains blessants, en garde des signatures ouvertes que des cicatrices brĂ»lent encore. Aimer panse toute plaie. L’amour rĂ©sout tout, mĂŞme l’absurde d’Absurdie planĂ©taire.

Ă€ Lire Aussi : Les Introverties et Leur Ennamie (Amie-Ennemie)

Dire ses attentes rapidement

– « Tu veux bien ĂŞtre mon ami ? Â» Candidement posĂ©e, cette question des temps d’enfants reste essentielle Ă  un moment, ou bien l’autre. Autant confesser que l’on est un chat introverti Ă©chaudĂ© craignant l’eau froide et autant l’autre, tiĂ©dasse. Quelquefois, un conflit Ă©clate et procure un tremplin au rapprochement. Voici comment l’affection dĂ©nudĂ©e d’apprĂŞt paraĂ®t, sans fards, rapprochant les uns des autres, en totale vulnĂ©rabilitĂ©. La grâce de l’attache transgresse les terminus que les psychĂ©s d’introvertis peu conçues pour le lien de surface, conduit rapidement un inconnu en des eaux aux profondeurs insoupçonnĂ©es des non-initiĂ©s. L’amitiĂ© naĂ®t ainsi, par soubresauts, Ă©pluchant en larmoyant les couches du bulbeux, dĂ©couvrant un cĹ“ur riche en nutriments. Autant avouer que l’on suppose l’amitiĂ© sincère et durable dès que possible, sans trop attendre, respectant son temps et celui de l’autre. Ă€ reformuler selon l’environnement, comme de bien entendu.

Éviter d’idĂ©aliser l’amicalitĂ© humaine

Ă€ l’instar de l’animalitĂ© d’humain, son potentiel demeure quelquefois limitĂ© aux bordures empĂŞchant de creuser le sillon affectif tissant le lien d’amitiĂ©. L’introverti n’est assurĂ©ment pas l’ami idĂ©al tout d’abord, bien que biochimiquement loyal, puisque collectionnant davantage des centres d’intĂ©rĂŞt que des pairs. Ainsi, le risque d’idĂ©aliser l’autre dĂ©truit le potentiel exploratoire d’une amitiĂ© balbutiante, autant que trop chercher Ă  apprendre de l’autre : conserver une distance protĂ©geant des dĂ©lires affectifs menant droit Ă  la dĂ©ception inĂ©vitable. On n’idĂ©alise que les objets, et encore, ils sont bien capables de lâcher aux pires moments.

À Lire Aussi : La Sexualité des Introvertis En 10 Points

Les grandes amitiés vont jusque-là,

Pascalédit. Cousin.

Communier des moments intimes régulièrement

Inviter en week-end ? Une soirĂ©e interminable de films anciens, une visite de cathĂ©drale provinciale ou un concert finissant tard : autant de prĂ©textes pour partager une fin de semaine, ou bien un court sĂ©jour, que les introvertis redoutent et Ă©vitent tant. Pourquoi ? Parce que la complicitĂ© ne peut pas s’Ă©tablir sans promiscuitĂ© rĂ©elle, sans intimitĂ©, sans aventures ni afflictions Ă©changĂ©es, sans photographies de souvenirs, sans pĂ©riode hors du temps comptable ni loin de ses obligations quotidiennes. Une villĂ©giature avec un ami ne s’oublie jamais, et Ă  plusieurs, encore moins. Cuisiner Ă  souper tout autant, refaire le monde, perdre du temps, que l’on gagne d’affection, puisque celle-ci est un bien des plus prĂ©cieux ne soudoyant pas.

TiS

Feiler, D. C., & Kleinbaum, A. M. (2015). Popularity, Similarity, and the Network Extraversion Bias. Psychological Science, 26(5), 593–603. https://doi.org/10.1177/0956797615569580

Hendrick, C., & Brown, S. R. (1971). Introversion, extraversion, and interpersonal attraction. Journal of Personality and Social Psychology, 20(1), 31–36. https://doi.org/10.1037/h0031699

Sias, P. M., & Bartoo, H. (2007). Friendship, social support, and health. In L. L’Abate (Ed.), Low-cost approaches to promote physical and mental health: Theory, research, and practice (pp. 455–472). Springer Science + Business Media. https://doi.org/10.1007/0-387-36899-X_23

MacCarron, Pádraig & Kaski, Kimmo & Dunbar, Robin. (2016). Calling Dunbar’s Numbers. Social Networks. 47. 10.1016/j.socnet.2016.06.003.

Images, merci Ă  Pexels

TheIntrovertSinger

Learn More →
error: Content is protected !!