Introverti : Repérer les 10 C*ns de Son Entourage

Attention, lexique scabreux et jargon grossier. Si quelque chose dysfonctionne dans sa vie, on commence par en détecter la cause : et si on évoquait les c*ns ?

Chez les anglophones, ils emploient une équivalence pertinente : assholes

Avant de se remettre en question lors de difficultés de vie, on prend rarement le temps de cesser de s’infliger un réquisitoire culpabilisant d’introspection, surtout chez les introvertis : et pour cause, on communique rarement sur la réalité nuisible de nos fréquentations récurrentes. Selon une hypothèse issue de la sagesse populaire, l’humain serait influencé et agirait selon le modèle de la moyenne comportementale des cinq personnes dont il est le plus proche. Logique ? Répertorions.

Tous c*ns potentiels ?

Devrait-on agir en dépit de bon sens commun gratuit et accessible ? Ou bien suivre en moutonnant la voix du plus grand nombre, posture qui pourrait tout à fait s’assimiler à une hypertrophie du c*n. Cependant, on éprouve communément que selon la singularité de chacun et selon certains critères apparents, on peut se trouver de-ci de-là, requalifié. Assimilé à un benêt par un individu plus ou moins haussé sur les échelles sociales qui censure l’autre en le renvoyant aux limites de ses filiations, quelles qu’elles soient. Pourtant, la c*nnerie est universelle : manipuler par tromperie, tirer ascendance d’une situation, désavantager les autres par égocentrisme, demeurent de remarquables indices des pièges que les introvertis ont appris à éviter. Puisque ces aspects de personnalités hautement extravertis restent liés aux shoots de dopamine et autres neurohormones dictant à leurs hôtes comment en recevoir un stimulus motivant.

À Lire Aussi : Introverti vs Narcissisme Conversationnel

Déjouer les c*ns préserve la santé mentale

Un introverti est susceptible de développer des compensations et de terminer malade au contact répété de c*ns : peu importe comment on détermine la nomenclature des souffrances psychiques dégénérant en troubles somatiques, sachant qu’ils sont évitables en liquidant ce que l’on doit assainir. Personne ne mérite que l’on se rende malade en sa faveur pourtant, nombre d’introvertis croupissent dans l’ombre de despotes mal nommés et mal identifiés. Les c*ns sont partout : ils s’épanouissent épisodiquement à proximité d’une source d’assiduité introspective. Ces dynamiques sont banales et pourtant abandonnées sous silence, par crainte du ridicule ou par confort. Dénonçons vigoureusement ces c*ns qui infectent la vie des discrets.

10 imbéciles domestiques pourrissant la vie des introvertis quotidiennement

Le Mal-Poli

Voyeurs ou exhibitionnistes, ils sont partout, ils parlent trop fort, donnent leur avis sur tout et son contraire, à tort et à travers : ils saoulent littéralement tout le monde, on les trouve au sein de toutes les catégories socio-professionnelles. On les évite, néanmoins les introvertis élégants supportent et endurent leurs remarques ou présence insincère et malaisante. Vulgaires (irrespectueux) et pas grossiers (c’est différent), ils s’imposent en toutes circonstances : des sans-gênes sans vergogne.

Le Toxique Verbal

Raconte et divulgue la vie privée, calomnie, rapporte les ragots sans remords. Ce diable verbal remet en question les compétences, diffame dans le dos de tous : un calomniateur agit avec tout le monde de la même façon, y compris sur les réseaux sociaux, trollant tout le monde, laissant sur les forums des abominations concernant leur victime du moment. Les introvertis ont tous subi les campagnes de dénigrement de ces individus qui projettent leur mal être sur des proies méticuleusement choisies à cet effet.

À Lire Aussi : Rire Est Favorable Aux Introvertis En 10 Points

Le Pleurnichard : « C’est vraiment trop inzuste ! »

Se décline dans toutes les formes et genres plausibles : on doit gérer les séances de victimisation de ces emm*rdeurs qui ont dû trouver le costume de Calimero seyant lorsqu’ils étaient enfants (le poulet domestique personnage de dessin animé). Ces plombeurs d’ambiance passent leur existence à provoquer des situations leur avantageant de se victimiser encore et toujours. Des mollassons apathiques dont l’existence se résume à leurs problèmes qu’ils déversent aux oreilles des pauvres introvertis déboussolés.

Le C*n Évident

Tout le monde sait qu’il est c*n, excepté le con-cerné. Qu’il soit de la dernière averse ou des neiges d’antan – merci au regretté Georges Brassens qui nous dépeignait avec adresse le portrait de ces individus, assisté de ses talents narratifs inimitables – puisque selon ce dernier, le temps ne fait rien à l’affaire : ils naissent c*ns et finissent, sauf exception, encore plus c*ns. “Un peu d’introspection ?” “Non” rétorque le c*n. Sans con-gédiements.

Le P’tit Comptable

On sait que cette calculatrice infamante passe le plus clair de son temps à compter les points et à calculer les dommages avec intérêts que ce con-plexé calcule des soirs aux matins, puisque rien d’autres ne sait distraire ces bornés comptabilisant une balance trésorière biaisée par un esprit circonscrit. Un introverti risque de perdre un temps précieux à rétablir les déséquilibres internes de ces compteurs assommants.

La Star de l’Internet

Les réseaux sociaux en regorgent, de ces nouveaux nababs dont l’existence tout entière repose sur les likes et dislikes inventoriés par ces addicts à l’attention : eux aussi diffament quelquefois, toutefois leur petite communauté les engraisse et rassérène sur le thème sensible de leur discernement pourtant en grande précarité. Les introvertis n’alimentent pas ces Gargantua morts-vivants : ils les discernent stoïquement.

À Lire Aussi : 21 Caractéristiques des Introvertis Surdoués

La Star des Médias Tradis

Le journaliste, médecin, Youtubeur invité ou politicien péteux, ou bien ces acteurs/chanteurs pseudo-intellos tout à coup experts en répartition des finances publiques ou en morale. On a envie d’en plaisanter et cela peut même faire l’objet d’une contre-expertise tout à fait édifiante chez les introvertis employant leurs préférences cognitives à emm*rder les cons. Il se peut que cela soit une activité à part entière. À mijoter.

Le P’tit Autocrate

Un pape de la sottise, ayant parcouru un bout d’échelle sociale à la force de sa c*nnerie, un angle efficace au vu de leur nombre et de leur omniprésence. Un supérieur hiérarchique, patron ou chefaillon très incompétent, masquant ses limites, à l’instar du conjoint insécurisé et pitoyable qui craint d’être révélé, un chef stupide que rien n’arrête, dont le bref pouvoir le rassure concernant la validité de sa présence terrestre. Des individus ayant évité les cabinets des psys soigneusement, histoire d’emm*rder le monde sans s’interroger. C*n-plaisamment.

Le P’tit Monarque

Le parrain de la bêtise : il subsiste au sein d’un réseau de c*ns bien caducs et pas débutants du tout. Très organisé, il parasite tout un chacun en tenant une faconde impayable. On sait que l’on a eu maille à partir avec ce c*n-fini, ce micro caïd, attendu que les bâtons dans les roues que cet abruti administre avarient littéralement la vie de l’introverti hébété.

À Lire Aussi : Les 20 Emplois à Éviter Par les Introvertis et Anxieux

La Faux Cul Sacrificiel

Un introverti sait ainsi repérer cet apocryphe sermonneur, qui baratine à tous les vents notamment au sujet de ses mobiles internes : cet hypocrite prétend assister, alors qu’il nourrit une carence interne en se subsistant dessus les malheurs opportuns de ceux qu’il prétend aider. Sans générosité ni altruisme, cet imposteur colonise l’attention par ses faux dons. Ce charlatan fixe des standards moraux inatteignables à ses dépendants, contaminant ainsi l’existence des autres moyennant pléthore culpabilisations. On n’est jamais à l’abri de l’ombre de ces égocentriques mal dissimulés.

TheIntrovertSinger

Photos d’Andrea Piacquadio

العربية简体中文NederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoPortuguêsРусскийEspañol
error: Content is protected !!