Festivals 🏕️ Guide Introvertis/Hypersensibles

Comment passer l’épreuve du festival ou de l’université d’été quand on est introverti sensitif ?

La saison des festivals s’ouvre ces jours-ci comme chaque année à l’arrivée de l’été qui invite les introvertis fatigués de deux années d’enfermement imposé, à abandonner leur nature réservée durant quelques jours de déraison festivalière, bien mérités. Voilà un guide complet adapté à nos obligations psychiques.

Élire son festival habilement

Évidemment, si l’on décide de passer 3 ou 4 jours à écouter Jordi Savall dans un sanctuaire monastique et que l’on est introverti, inutile de lire cet article, un bon gîte et éventuellement, un amoureux, font amplement l’affaire. Cependant, si l’introverti en goguette a juste envie d’en découdre avec l’existence le temps d’une récréation maltée – bière oblige – d’un long week-end boueux en décibels, ce billet est fait pour vous ! Les introvertis, dont on a constaté qu’ils ont quelquefois davantage souffert que les neurotypiques expansifs durant les confinements et autres quarantaines, réclament de se remuer les fessiers en enfer si ces introvertis libérés glorifient le rock alternatif ou au contraire les discos 2.0 Techno House ou encore les bons festivals plus Folk bohèmes des courants plus écologiques… Justement, il existe aussi nombre de retraites collectives que les amateurs de spiritualité apprécient chez les introvertis. On choisit son festival et l’on s’y prépare psychiquement ; les introvertis demeurent plus sensibilisés aux stimuli que la moyenne, ces derniers doivent prévoir chaque détail, capital quand on est coincé plusieurs jours loin du luxe sédentaire.

À Lire Aussi : Souffrance : La Covid-19 et Les Introvertis

Choisir son groupe de co-festivaliers

Des camarades ou pas, peu importe, avec les réseaux sociaux, l’introverti nomade d’un soir dispose d’un panel d’options permettant de trouver des partenaires festivaliers. Quelques jours en compagnie d’étranger semble intimidant, sauf si l’on partage une passion pour le thème du festival, un ‘métaleux‘, qu’il soit introverti ou non, reste un fan de ‘Hard Metal‘ prêt à casser sa tirelire d’été pour dépenser son énergie et ses deniers durant 3 ou 4 jours de folie hertzienne. On entend son guitariste préféré faire ses riffs et peu importe si les co-festivaliers sont des proches ou non, on communie loin de ses problèmes quotidiens, le cerveau en jachère. Les introvertis en cure de désintoxication en rumination sont invités à choisir des camarades de festival qui ne savent rien de soi : fuir ses vicissitudes temporairement, c’est aussi le grand avantage de la vie de festivalier.

Prévoir plusieurs jours vacants avant ET après le festival

L’introverti aventureux ou rompu à l’exercice du bivouac n’est évidemment pas concerné par cette recommandation. En revanche, les autres, multiples, endurant une nature aux sensitivités diverses et variées, impliquent de se prémunir de quelques journées de préparation ou de repos préparateur puis d’une bonne semaine d’un autre repos, compensateur. Pour résumer, un introverti qui souhaiterait participer à un festival, nécessiterait idéalement de s’octroyer une dizaine de jours de flânerie, quitte à rogner sur d’autres congés, le jeu en vaut bien la chandelle. Le repos compensatoire semble le plus fondamental si l’on est authentiquement introverti. En effet, les jours qui suivent une sur-stimulation d’introverti, lui octroient de retrouver un système nerveux et une homéostasie somatique fonctionnelle, enchaîner avec la vie courante, apparaît risqué. Attention au surmenage, lecteurs introvertis.

🎸Guide complet du festivalier introverti

À Lire Aussi : 11 Idées Pour un Samedi Soir Introverti Réussi

1) Arriver et partir en premier

Simple et applicable par les introvertis qui cherchent à conserver un confort en prédictibilité, indispensable en un environnement peuplé de créatures autant imprédictibles qu’en état de désinhibition ratifiée. Les festivaliers en nombre sont ainsi évités en les précédant à l’arrivée et en partant bien avant la foule, dangereuse de surcroît. S’installer seul en avance et réserver l’emplacement destiné au groupe, loin des passages bruyants, toilettes, etc. et camper en ronde circulaire, pour l’intimité, reste incontournable selon les experts de la toile en camping.

2) Prévoir un budget suffisant en liquide

Éviter de prendre sa carte bancaire, l’idéal reste de souscrire à une carte prépayée virtuelle ou non et de prendre du cash dans une ceinture sous-vêtement que les campeurs connaissent bien. Les introvertis sont avantagés dans leurs aptitudes à se concentrer sur les détails, lesquels restent déterminants du succès d’un séjour en bivouac entouré de festivaliers embrumés par la consommation de psychotropes en vente libre… ou non. Les introvertis consciencieux disposent de quoi consommer aux baraques à frites et bière autant que nécessaire : c’est long, 4 jours en repas et boisson, si l’introverti ne se promène pas avec un caddie d’hypermarché de victuailles. Prévoir vastement, donc.

À Lire Aussi : Les 20 Emplois à Éviter Par les Introvertis et Anxieux

3) Louer son matériel de camping

Sauf dans le cas où l’introverti pratique le camping, auquel cas, ce dernier dispose du matériel adéquat. Les autres, rookies, peuvent bénéficier de matériaux destinés à la location chez de nombreuses enseignes qui proposent des offres complètes de tout ce dont un introverti festivalier a besoin en pareille circonstance. Un couchage en tente confortable, sac compris. Il pleut sur dame Terre, attention aux oublis omettant cette réalité incontournable et franchement désagréable si l’introverti cigale oublie la fourmi qui fulmine en lui.

4) Acheter des snacks de campeurs

Et, un sac de protéines en barres et de boissons hydratantes en sels minéraux, de thermos en eau potable et de plaisirs minimalistes en fruits secs dont les randonneurs raffolent. Inévitable, ce sac de première nécessité à la survivance de l’introverti festivalier qui coure le risque de se liquéfier en hypoglycémie et perte de calories, loin de son confort usuel. Ces nutriments restent indispensables, sans lesquels un introverti s’expose simplement à ne pas profiter énergétiquement de son séjour défouloir, et cela serait dommageable : autant consommer des friandises hyperprotéinées à foison, les végétales disponibles en supermarchés désormais sont exceptionnellement nutritives, et plus digestes que les autres à base de lait et d’œufs.

À Lire Aussi : Les 10 Étapes Pour Manipuler Un Introverti

5) Disposer d’antibruits diversifiés

Des bruits blancs diffusés en casque pour (essayer de) dormir – quel introverti serait-il assez fou pour s’en passer dans son lecteur MP3 ? Et, des oreillettes et autres mousses de pharmacie que l’on glisse dans ses poches, impérieux durant les solos de batterie ou de guitare qu’un introverti fatigué cherche à fuir sans quitter les lieux. Filtrer le son tonitruant et niveau maximal en pollution sonore de temps à autre soulage pertinemment : un livre aussi, audio ou papier, qui permet à l’introverti de s’éclipser une heure à la faveur de ses besoins.

6) Plusieurs types de protections solaires

Un soleil pas si dangereux dans l’éventualité où l’on en maîtrise les spécificités sommairement repérables et appréhendables : entre 12 et 16 heures, l’introverti doit se protéger des brûlures et autres insolations. Un chapeau, incontournable, un écran total pas gras en spray, simple et pratique dans le sac à dos que l’on a prévu et que l’on trimballe partout durant le festival. Une fine robe longue enlevable pour les introverties et une liquette couvrant le torse et les épaules pour les introvertis, les jambes se protègent aussi chez les messieurs. En dehors de ces horaires, on se promène nu – enfin presque – en tenue estivale, sans oublier que l’on portera à peu près cette même adaptable tenue durant toute la durée du festival.

À Lire Aussi : Introvertis : On Rencontre de Nouveaux Amis ?

7) Des chaussures et vêtements de campeurs

Autant éviter les sandalettes, sauf au campement où une paire de tongs ou claquettes bon marché, elles seront inutilisables post-festival, font office de chaussons. Les chaussures de festivals devraient comprendre des bottes de pluie et des chaussures de type randonnées ou Dock Martens®, pour les “fashionistes”… à coupler avec une tenue confortable aménageable au froid-chaud qui risque d’atteindre les cognitions d’introvertis sensibles aux variations de température. Emporter slips et chaussettes, un change par jour et une tenue de retour propre et pratique. Pas davantage.

8) Des lingettes bébé à profusion

Les introvertis qui souffrent de sensitivité nécessitent de prévoir de quoi se rafraîchir en permanence : lingettes post-vidange obligatoire, et ablution lingettes deux fois par jour sur endroits sensibles, derrière les oreilles, le visage, le cou, les aisselles, le nombril et les pieds. Les parties intimes devraient être nettoyées à chaque usage, méticuleusement. Aussi, des mouchoirs en papier, du gel antibactérien, bref : l’introverti qui se nettoie régulièrement quelques minutes, évite les complications, la douche étant complexifiée en ces endroits sur-fréquentés.

À Lire Aussi : L’Hyperstimulation Chez l’Introverti En 18 Signes

8) Un kit premiers soins et xylostome

De la crème hydrocortisone, spray désinfectant, pansements, anti-diarrhéique, charbon activé, argile buvable contre les brûlures d’estomacs post gueule de bois. Si l’introverti prend une médication, naturellement, on prépare les doses et l’ordonnance numérisée sur soi, avec les sous et les papiers d’identité dans sa petite ceinture de solvabilité. Dans le cas où l’on décide que l’on boira un peu plus qu’à l’accoutumée, autant prévoir un remède que les pharmaciens gardent précieusement au comptoir, demander seulement.

10) Des alternatives aux toilettes publiques *

Quelques recherches accomplies, l’on s’aperçoit qu’il existe une multitude de solutions contre les toilettes partagées des festivals, repoussoirs à introvertis discrets. De quoi se soulager pour les introverties, de façon discrète et hygiénique, prévoir juste sa tente personnelle et le tour est joué. Des toilettes portatives, des sacs, des adaptateurs mixtes, des petits sièges avec sac permettant d’accomplir ses besoins naturels d’introvertis qui fuit les files d’attente et les effluves pestilentielles des toilettes éphémères précaires des festivals.

À Lire Aussi : Être Fière de Son Introversion ?

11) Camper seul en tente

Le prérequis du conseil précédent : dormir, se reposer, se rafraîchir, voire grignoter dans son petit igloo d’introverti, un micro coin repérable puisqu’il nécessite d’y inscrire son nom pour sécuriser son lieu de vie temporaire, avec un petit cadenas sur la fermeture : ça peut servir. Une tente solo permet d’accomplir des actes intimes, rares en festival, et fondamental pour les introvertis qui apprécieront grandement de s’isoler visuellement et phoniquement en temps voulu. Même en couple, disposer d’une seconde petite tente, reste sine qua non selon les connaisseurs.

12) Chargeurs portables et lampes torches

Batterie solaire, chargeur d’appoint, de nombreuses solutions existent permettant de rester connecté à ses camarades festivaliers durant la festivité – un groupe de type WhatsApp ou l’appli du festival avantagent de se retrouver au point rencontre que l’on préétablit avant, dès l’arrivée. Les introvertis campeurs disposent déjà de lampe de tête, pratique pour bouquiner un peu et se mouvoir dans le noir du campement, tard la nuit. Anticiper largement. Il vaut mieux trop que peu.

À Lire Aussi : 6 Obstacles à l’Amour Introverti/Extraverti

13) Tout planifier

Un point rencontre, des numéros d’urgence, des coordonnées de médecin sur place, une solution de repli en cas de souci : cela n’arrivera pas, mais autant dresser une liste d’éléments à accomplir en cas de problème semble un minima nécessaire. Si l’introverti se déplace en groupe, ce dernier dépend des événements et des autres, ce qui reste à éviter ou déconseiller pour les introvertis soucieux de leur autonomie, notamment lorsqu’ils souhaitent quitter le festival un jour avant le groupe, spécialement dans l’éventualité où l’on n’est pas intime ni proche des co-festivaliers.

TheIntrovert🎻Singer

* Guide complet des toilettes nomades – How to avoid festival toilets in 9 simple ways : Vickyflipfloptravels.Com

Images, merci à : Jonathan Borba, EKATERINA BOLOVTSOVA, Djordje Petrovic, Andrea Piacquadio, Lukas, Pavel Danilyuk, cottonbro, Marc DeStroir, Kampus Production, Maël Balland, Vanessa Garcia, Uriel Mont, Alexandre, Matheus Bertelli

العربية简体中文NederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoPortuguêsРусскийEspañol