16 Signes : Anxiété Chronique Introvertie

L’anxiété fonctionnelle ou dite de haut niveau chez les introvertis, expliquée

Fréquemment assimilée au stress, l’anxiété fonctionnelle concerne de nombreux introvertis qui cheminent silencieusement, la poitrine endolorie, les muscles tendus, l’abdomen noué et lancinant. À la veille de célébration ou non, les introvertis souffrant d’anxiété persistante sont rarement diagnostiqués formellement et en conséquence, peu pris en charge rigoureusement. Faisons le point sur cette invalidité invisible, familière des introvertis touchés.

Les introvertis concernés, mais pas qu’eux

En effet, une étude indique que certains extravertis haut en neuroticisme* (ou névrosisme, névrotisme, neurotisme) sont atteints par ce trouble imperceptible (B. S. Gershuny and K. J. Sher, 1998), à l’instar de l’encyclopédie des personnalités, ouvrage qu’un collège de scientifiques a destiné aux professionnels en santé mentale, qui soutient et confirme qu’il est bel et bien question de terrain génique et d’héritabilité quant au tempérament et à son expression. Ainsi, un article paru en 2010 (Antonio Terracciano), confirme qu’une particularité génétique serait effectivement prédictrice d’une fragilité en matière de troubles anxieux et de dépression, réaffirmant que l’introversion n’est pas acquise, mais innée. On n’a pas fini d’apprendre et de comprendre les mécanismes humains en génétique notamment de la personnalité.

L’anxiété des introvertis innée ou apprise ?

Les deux mon général ! Une réponse de Normand bien qu’il soit évident que les deux configurations coexistent souvent chez les introvertis visés par l’anxiété de haut niveau. On sait que ce trait psychologique se transmet autant qu’il s’acquiert singulièrement chez les introvertis ayant enduré une enfance chaotique ou vécu une situation traumatique et par conséquent, souffrant de stress posttraumatique complexe, mal discerné par les introvertis portant le fardeau d’un passé encombrant récent ou non. Cependant, les introvertis anxieux de haut niveau ont de ce fait pratiqué l’expression de cette sensibilité génétique : l’on éprouve sur ce site que ‘tout’ se désapprend potentiellement. On sait aujourd’hui déprogrammer une compensation devenue encombrante chez les sujets en manifestant le souhait et pourtant, nombre d’introvertis vivotent bornés par cette anxiété devenue trop vigilante.

À Lire Aussi : 13 Différences Langagières Des Femmes Introverties

Qu’est-ce que l’anxiété de haut niveau ?

L’anxiété se définit par une crainte, une tension psychique nerveuse attentiste d’incertitudes se traduisant par des expressions psychologiques et physiques. Nombre des symptômes se diversifient en troubles du comportement tout autant considérablement que par des malaises divers allant de sudations jusqu’à l’évanouissement ou bien encore de sécheresse buccale et dans les cas sévères, de sensation d’infarctus que mesurent quelques introvertis dont les attaques de panique quelquefois spectaculaires, ont poussé à consulter d’urgence. Ce spectre de variabilité d’intensité des signaux s’étend à l’anxiété fonctionnelle ou bien chronique structurelle, plus insidieuse et omniprésente que l’anxiété ponctuelle et conjoncturelle ordinaire. Les anxiétés sont polymorphes et diagnostiquées particulièrement chez les sujets présentant une anxiété généralisée, les phobiques et les dépressifs, comorbidités connues aux ascendances diverses.

L’anxiété fonctionnelle chez l’introverti sous le radar

Passant pour ‘normale’ ou usuelle parce que gérable au quotidien, cette anxiété chronique dépend d’un quotidien que sa démonstration contrôle tout du long. Les introvertis ciblés par l’anxiété de haut niveau se savent conditionnés, et ainsi adaptent leurs décisions aux mouvements anxieux, quotidiennement. Les introvertis étant amplement prédisposés à l’angoisse, donc à sa manifestation psychique que l’anxiété chronique fixe et que l’on remarque par quelques détails ne trompant pas. Sachant que de nombreux introvertis anxieux fonctionnels emploient cette caractéristique dans leurs occupations, puisque la méticulosité et le perfectionnisme demeurent deux des facultés associables à ce trouble.

Nota bene : On tend autant à confondre anxiété de haut niveau et stress d’inquiétude, des états quelquefois semblables en physionomie.

À Lire Aussi : Introvertis : Et Si l’Anxiété Était Une Qualité ?

Les introvertis anxieux fonctionnels

Font montre d’un besoin de contrôle envahissant abandonnant finalement que peu d’espace à la spontanéité et aux moments de répits psychiques. Fréquemment éreintés, ces introvertis anxieux chroniques trouveraient confort à consulter un spécialiste notamment en thérapie courte afin de réapprendre à concevoir leurs pensées invasives et leurs compensations anxieuses. La piste hormonale est régulièrement évoquée concernant les troubles anxieux en général cependant, l’on peut gérer autant cognitivement cette particularité. Trouver une passion loisir, ou bien un sacerdoce comme sa mission de vie (indispensable) ou bien encore en mécénat authentique sans oublier de s’appuyer sur un entourage bienveillant : des solutions qui font partie d’un petit arsenal simple à implémenter concédant de gagner quelques micros batailles contre ce trouble gênant envers l’introverti qui s’isole en un mal-être continuel que personne ne sait deviner, tant ces introvertis semblent tenir la dragée haute aux apparences.

16 signes que l’on est introverti et anxieux fonctionnel

(se) Dissimuler son mal être

Les introvertis anxieux fonctionnels ou de haut niveau cachent leur problème et passent envers l’entourage pour un introverti équilibré dont les habitudes de vie sont délibérément choisies. Il n’en est rien en réalité, les introvertis anxieux fonctionnels subissent une dystopie interne qu’ils occultent presque par habitude, à l’instar d’un réflexe conditionné. Un introverti anxieux chroniquement aspire intimement à atteindre suffisamment d’apaisement pour se détendre ne serait-ce que quelques heures, de temps à autre.

Contourner certaines situations (et pensées anxiogènes)

En conséquence, l’introverti anxieux fonctionnel organise et prend ainsi l’ascendant sur sa condition en contrôlant les événements générateurs de tensions nerveuses aggravant un état contenu déjà subi par l’introverti anxieux chronique. Ces compensations, certes procurent un apaisement momentané néanmoins, posent la question de l’estime de l’introverti contraint de circonscrire ses mouvements par astreinte soucieuse.

À Lire Aussi : Comment l’introversion affecte-t-elle ma santé ?

Se concentrer sporadiquement

Les troubles de la concentration consubstantiels des introvertis anxieux de haut niveau qui sont absorbés par une crainte d’un danger imminent pourtant inexistant factuellement, sont effectifs et invalidants au quotidien. Une psyché exténuée à force d’attendre une catastrophe quelquefois déjà envisagée, puisque l’introverti anxieux chronique anticipe et rejoue des scénarios futurs et passés par automatisme. Les introvertis anxieux fonctionnels, bien que conscients de leur condition, ne disposent que peu de repos mental journellement, une douleur qu’ils masquent quelquefois y compris à eux-mêmes, l’habituation ayant œuvré rationnellement.

Craindre l’échec

Les introvertis qui pâtissent d’anxiété chronique ou fonctionnelle notamment depuis une période significative, aboutissent à immobiliser la moindre contrariété afin d’apaiser l’appréhension d’une crainte hypothétique à venir qu’il nécessiterait incessamment de gérer post catastrophe spéculative. Ainsi, ces introvertis exagérément précautionneux finissent par baliser leur cheminement de supputations de sécurité que ces introvertis savent bien illusoires intimement.

Endurer l’hypervigilance

Allant en binôme avec l’anxiété de haut niveau ou fonctionnelle, les introvertis qui vivent au quotidien en sa compagnie relèvent pareillement les sources de menaces potentielles que ces introvertis déjouent en montant une garde effrénée. Un cerveau introverti et anxieux chroniquement installe une dynamique de prévention surabondante des dangers.

À Lire Aussi : Introvertis : Gérer l’Anxiété Sociale ?

Alimenter des ruminations

Afin d’empêcher de ressasser des pensées qui terminent par devenir toxiques à force de ressassements, les introvertis anxieux de haut niveau tournent et retournent des idées fixes et quelquefois sur plusieurs axes en un temps records. Ces introvertis agiles en échafaudages d’idées souffrent authentiquement de ne pas disposer d’un interrupteur accordant un sursis psychique.

Dormir : une épreuve

Certains introvertis anxieux fonctionnels considèrent des astuces non médicamenteuses afin de décrocher psychiquement et récupérer raisonnablement cependant, ces introvertis anxieux de haut niveau ruminants ne disposent pas de baguette magique apte à détourner une attention excessivement vigilante. Ces introvertis supportent quelquefois de longues années sans prendre la moindre disposition médicale or, consulter est essentiel. L’anxiété qui invalide au point d’empêcher une récupération en temps de sommeil nécessaire à l’équilibre physiologique, s’avère nuisible et préjudiciable.

Et, se détendre tout autant

Cela est une conséquence des ruminations et anticipations continuelles que ces introvertis accablés tentent d’éluder infructueusement. Un épuisement constant que ces introvertis évitent d’aborder en compagnie de l’entourage puisque ces introvertis anxieux de haut niveau composent avec. Prendre du plaisir durant un spectacle, ou bien simplement apprécier une lecture ou promenade leur est presque impossible périodiquement, l’anxiété chronique affectant tous les aspects de l’existence inopportunément.

À Lire Aussi : Introvertis Anxieux Fonctionnels : 14 Astuces

Anticiper à outrance

Bien que l’on puisse associer cette caractéristique à une compétence, ce sont certains aménagements ou exigences de flexibilité qui possiblement, handicape ces introvertis anxieux de haut niveau dont la source de confort interne est directement corrélée à leur capacité d’influence sur les événements. Un introverti anxieux fonctionnel fait en sorte de supporter le moins possible de tensions internes que l’anticipation apaise en périphérie.

Et, procrastiner aussi

Éluder dépend ainsi de l’anxiété et de la procrastination qui se manifeste rarement dans des conditions de fluidité interne. Les introvertis qui éprouvent de l’anxiété de haut niveau voient quelquefois le temps avancer dangereusement vers une échéance redoutée sans qu’ils soient capables d’accomplir une tâche quelquefois indispensable. Remettre au lendemain dépend ainsi de l’anxiété qui en provoque à son tour, un cercle vertueux que les introvertis anxieux fonctionnels éprouvent trop bien.

Appréhender sans raison

Un danger imminent que les anxieux fonctionnels introvertis ressentent sans justification aucune. Une peur que rien ne sait apaiser puisqu’il s’agit d’un mécanisme, d’une habitude que l’introverti anxieux de haut niveau ne peut cette fois anticiper. Et, bien que l’introverti soit entièrement lucide à son sujet, cette angoisse infondée demeure quelquefois des jours perdurant, piquante et invalidante.

À Lire Aussi : Des Plans Annulés ? L’Introverti Soulagé En 6 Points

Prendre une décision est ardu

Ne pas décider demeure la décision pour laquelle les anxieux chroniques notamment introvertis optent par familiarité. Plus commode que de commettre une erreur, maintenir le statu quo qui maintient une forme de climat reste davantage confortable, car connu. Malgré le fait que ces introvertis varient en matières d’intensités anxieuses, trancher dans le vif peut, en certains cas, demeurer un défi évité assidûment.

Consommer des psychotropes

Boire pour décrocher, quel introverti n’y a-t-il pas cédé ? Cependant, les introvertis anxieux chroniques y sont quelquefois enjoints, ne serait-ce que pour accéder à quelques heures de sommeil ou de répit cognitif. Une solution piégeant, pour nombre de raisons, puisque le risque d’addiction demeure tangible. Il est nécessaire de rappeler que l’alcool est dangereux et en outrer, une maladie grave.

Décrocher et se relaxer est impossible

Les psychotropes sont quelquefois employés par les anxieux chroniques notamment introvertis afin de dégager quelques récréations humainement nécessaires. On sait que les introvertis tendent naturellement aux ressassements et à la pensée envahissante à certaines occasions, malheureusement, les introvertis anxieux fonctionnels ne disposent pas du mode d’emploi pour arrêter la machine persistante à repenser. Un déjeuner avec un proche ? Un livre tant estimé jadis ? Ou un petit plat devant son film préféré ? Les introvertis anxieux de haut niveau ne savent plus prendre le temps de vivre juste un peu. Simplement.

S’impatienter et s’agiter

L’agitation interne se manifeste par un mouvement perpétuel que ces introvertis anxieux fonctionnels ne peuvent réfréner tant les tensions internes les incitent à se mouvoir. Une jambe sautillante, un tripotage de stylo, une irritation qui se manifeste jusque dans les gestes anodins du quotidien. Maladresses, omissions, acrimonie. Les introvertis anxieux de haut niveau bouillonnent intérieurement et cela se remarque et les affaiblis.

À Lire Aussi : Les Difficultés des Célibataires Introvertis

Planifier et s’affairer continuellement

Un introverti anxieux fonctionnel est débordé : n’ayant plus le mode d’emploi du bon vivre ordinaire, ces introvertis chroniquement anxieux surchargent et excèdent en sollicitations, leur négligeant que peu de temps libre. Un paradoxe rassurant pour ces introvertis anxieux de haut niveau qui s’épuisent avec l’espoir de gagner en sommeil de qualité et en contournement des pensées anxiogènes envahissantes. Bien que les introvertis soient prédisposés génétiquement à l’angoisse, l’anxiété chronique se résout avec peu d’investissement, car il est inutile de passer des années sur un divan pour en trouver les causes. On peut gérer son anxiété en en comprenant les mécanismes par un apprentissage accessible qu’il suffit quelquefois de pratiquer afin que ce dernier remplace une pratique devenue indésirable.

TheIntrovertSinger

Gershuny, B. S., & Sher, K. J. (1998). The relation between personality and anxiety: findings from a 3-year prospective study. Journal of abnormal psychology107(2), 252–262. https://doi.org/10.1037//0021-843x.107.2.252

Jorm, A. F., Christensen, H., Henderson, A. S., Jacomb, P. A., Korten, A. E., & Rodgers, B. (2000). Predicting anxiety and depression from personality: Is there a synergistic effect of neuroticism and extraversion? Journal of Abnormal Psychology, 109(1), 145–149. https://doi.org/10.1037/0021-843X.109.1.145

Terracciano, A., Tanaka, T., Sutin, A. R., Deiana, B., Balaci, L., Sanna, S., Olla, N., Maschio, A., Uda, M., Ferrucci, L., Schlessinger, D., & Costa, P. T., Jr (2010). BDNF Val66Met is associated with introversion and interacts with 5-HTTLPR to influence neuroticism. Neuropsychopharmacology : official publication of the American College of Neuropsychopharmacology35(5), 1083–1089. https://doi.org/10.1038/npp.2009.213
Val66Met, a naturally occurring polymorphism in the human brain-derived neurotrophic factor (BDNF) gene resulting in a valine (Val) to methionine (Met) substitution at codon 66, plays an important role in neuroplasticity.

Carducci, B. J., Nave, C. S., Mio, J. S., & Riggio, R. E. (2020). The Wiley Encyclopedia of Personality and Individual Differences, Clinical, Applied, and Cross-Cultural Research (Vol. 4). John Wiley & Sons.

* Source Psychomedia.cq.ca : Le neuroticisme, ou névrotisme, réfère à une tendance à vivre des émotions négatives (colère, hostilité, dépression, anxiété). Il s’agit de l’un des grands traits de personnalité selon le modèle très utilisé en psychologie des cinq grands facteurs de personnalité ou « Big Five »

Images, merci à : Karolina Grabowska, Andrea Piacquadio,  Pexels, Liza Summer, Anete LusinaAnna Shvets, MART PRODUCTION,

العربية简体中文NederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoPortuguêsРусскийEspañol