Introvertis : 5 Trahisons Classiques

Quelles sont les formes traîtrises subtiles heurtant singulièrement les introvertis ?

Quelle image vient-elle immédiatement à l’esprit à l’idée de la tromperie ? Un personnage narcissique convolant sans noces un partenaire sulfureux histrionique, dans le dos de l’introverti inexpérimenté ébloui par tant de duplicité ? Ce cliché des abondantes trahisons coutumières familiales, amicales, voire professionnelles, existent incontestablement hors fictions. C’est un fait, ces dernières restent amplement inspirées des mélodrames humains bien qu’abusivement idéalisées : échantillon des duplicités ‘presqu’ordinaires’ et de leurs effets sur l’introverti.

Avertissement

L’on présume que l’on accorde sa confiance et l’autre bafoue ? Attention à ne pas projeter sur l’agent double un désir involontaire de renouvellement, un scénario typique davantage expansif toutefois, ce biais induit en erreur une victime davantage extravertie ayant choisi ses interlocuteurs à des fins de confirmation. C’est pourquoi dans ce billet de blogue, pas de victime fantasmée, l’on inventorie des réalités factuelles hors pathologie codépendante, un autre sujet moins introspectif que certains utilitaristes accommodent avantageusement. Un thérapeute en psychiatrie se trouve en grande difficulté face à cette sorte de personnalités limites, thème abordé sur ce site en de multiples articles qui portent sur le thème des narcisses et de leurs proies sélectionnées que l’on déplore trop régulièrement introverties.

À Lire Aussi : Billet : L’Introverti Bavard ou Expressif en 15 Points

Des traîtresses et des traîtres

Les sophistes sont comptables de leurs écritures par conséquent, les introvertis nécessitent d’accepter de déculpabiliser leur condition puisque l’on croise trop fréquemment des individus aux mobiles dissimulés, dont il relève de la divination d’anticiper les agissements. Présumer des actes d’autres que soi reste plausiblement invraisemblable ou paranoïaque néanmoins, des pistes que l’on ignore consciemment ou non auraient dû indiquer quelques fausses notes pointant la conscience d’introverti vers des incohérences révélant une ou plusieurs injonctions subliminales cruellement contradictoires. De ce fait l’introverti, à ce stade d’aveuglement, totalement sourd aux signaux d’alarmes pourtant assourdissant d’un cramoisi impossible à omettre, décide en dépit du bon sens de poursuivre une entreprise précaire. Attitude courante que de nombreux concernés avouent avoir éludé d’un revers de manche, le déplorant amèrement post-trauma. Puisque la première conséquence des trahisons ayant pour spécificité de traumatiser durablement l’introverti dont la biochimie ne permet pas de se structurer sur un amas de débris existentiels qu’il nécessite de reconstruire. Ou non.

Infidélité et parjure

Nous sommes tous, introvertis ou non, trahis et trompés en permanence. L’introverti se fie, accorde sa confiance, acquiert ou élit par exemple, une individualité, un média, ou bien une institution dont l’agenda sert des intérêts desservant l’individu, notamment introverti. Un jugement altéré par séduction, un marketing employé jusque dans les tréfonds d’esprits poreux puisque rendus malléables et disciplinés en des ans de matraquage en tout genre. L’imposture exemplaire n’est-elle pas avérée en modèle ? Le panache n’est-il pas valorisé par-delà les compétences ? La déloyauté devenue loi ? Le rusé arriviste mieux rémunéré que l’éduqué sensé ? Et, n’avons-nous pas été conditionnés à fermer les yeux sur des postures médiocres ? Acclamer l’ambitieux, flatter le narcissisme cupide : une société qui persiste à inverser des valeurs, cultivant les circuits de récompense dopaminergiques, la facilité ayant pour avantage d’assouvir immédiatement des désirs subliminaux.

À Lire Aussi : Les Hommes Introvertis Sentimentaux

Aucun semble épargné

La traîtrise est un thème universel classique, dramatiquement exploité en toute industrie, en tout type d’œuvre, des plus vulgaires au moins temporelles. Quelles que soient les origines éducatives et ethniques des introvertis intéressés, la trahison se vit et se saisit à l’unisson. Tant répandue, qu’on l’attend quelquefois, prévisiblement : l’on a constaté les signes annonciateurs, les micros chemins de traverse étriqués précurseurs de la preuve dévoilant une confiance mal confiée. Occasionnellement, l’introverti s’éprouve parjuré sans en identifier le ou les auteurs et ce malchanceux discret peut tout à fait subsister une vie entière, résigné à la trahison d’un proche, si détaché. L’admettre emprunte parfois le temps intégral d’une existence.

Perte d’innocence : la maturité

À l’instar de toute épreuve que les introvertis nécessitent d’éponger, ces achoppements présentent donc un privilège de développement interne conduisant une forme de complétude intérieure dont chaque introverti bénéficie en acceptant ses circonstances, aussi injustes soient-elles. Un état permettant d’affronter la vie sans vaciller puisque l’on achève un cycle bouclant un cercle édificateur advenu vertueux. Faut-il endurer le pire pour en tirer le meilleur ?

Dégrader sa confiance

Lorsque l’introverti a essuyé une trahison, le discret ne sait quelquefois plus accorder nulle confiance à quiconque, occasionnellement celle que l’introverti dépose en soi s’étiole, accusant son douloureux discernement. Quant aux espoirs en un futur métamorphosé, l’introverti bloqué n’escompte même plus, bâtissant une cuirasse protégeant d’un échec prédit en ce que la leçon en déloyauté reste hautement apprise : l’aboutissement d’un carnaval embué des aurores primesautières aux costumes de piètre facture fanés, du maquillage défraîchi laissant entrevoir les qualités qui conduisent à dévoyer et corrompre, l’introverti discerne enfin les bribes d’informations manquantes, la vérité éclate finalement. Reste à l’introverti de conquérir cette colère sans la retourner contre soi, les sabotages post-trahison ayant pour spécificité d’induire la victime à se punir. Une aberration humaine atavique favorisant une transmission éternelle de schémas toxiques qu’il nécessite de clôturer en macro-thérapie galactique : l’introverti requiert ainsi d’accepter l’inacceptable sans se blâmer, c’est ainsi qu’une liste de cinq abus relationnels s’avère féconde, auparavant, pendant et postérieurement l’outrage insurmontable à adresser.

5 Mystifications Révélées Aux Introvertis

Gardez inviolablement les secrets de l’amitié, les dévoiler est la pire des trahisons.

Jean Baptiste Blanchard

La Duperie Émotionnelle

À Lire Aussi : La Sexualité des Introvertis En 10 Points

L’on déplore, en effet, de multiples tromperies relationnelles, l’hypocrisie ayant été érigée en norme socialement admise, les introvertis confrontés dans l’intimité ou non à une escroquerie affective se trouvent lésés en leurs embarras à rétablir un équilibre émotionnel leur permettant simplement d’avancer. Les introvertis – et nous l’éprouvons sur ce site – explorent en un vase clos solitaire dans l’adversité, les boucles cognitivo-comportementales ayant pour spécificités de claquemurer l’introverti en une véritable spirale négativant toute expérience. Ces triangulations affectives apparues d’usage aujourd’hui singulièrement par ces alliés apocryphes qui s’engouffrent en une brèche de fragilité humaine en bons opportunistes qui profitent d’une vulnérabilité spécialement de l’introverti afin d’en tirer un quelconque profit, égoïstement, égocentrique-ment. Une perte de repère induite que l’introverti dupé émotionnellement, éponge non sans achoppement. L’introverti usité en ses faiblesses confiées à ce confident rusé, se discerne rapidement en perte de repères, une dissonance cognitive qu’il nécessite de déconstruire avec compassion envers soi, l’introverti dorénavant lésé en amitié, outrageusement.

L’argent est un bon serviteur, mais un mauvais maître.

Jean-Benjamin de Laborde

La Duperie Financière

À Lire Aussi : 12 Mythes Trompeurs Sur les Introvertis

La déloyauté prédit en détail perfidement et puisque l’introverti ne dispose naturellement pas de toutes les billes, une portion d’informations dissimulant une nébuleuse qu’une vérité d’un mensonge amaigri et enlaidi qui trahit l’orgueil profanateur. Quelqu’un profite de l’introverti pécuniairement, mystifiant ses confiances, l’imposture des intérêts non partagés mal arbitrés. Le traître mire son agenda, une calculatrice viscéralement vissée à sa main aux doigts croisés derrière le dos. Un introverti dupé en ses pénates s’enrichit, rémunérant considérablement un pouvoir bafoué en surface, l’introverti subsistant en une conduite dont la probité pure maintient dignement, souverainement. Les introverties et introvertis qui pâtissent d’abus financiers, qu’ils soient de natures corruptrices, à l’instar de revenus spoliés, ou bien de tromperies d’association, passé les incompréhensions inhérentes attendues, constatent l’avidité durement, ajoutant cette épreuve aux sagesses que la fatalité réserve aux introvertis désormais éveillés à la force des faiblesses anthropomorphiques.

 L’amour de la sincérité et de la fidélité, sans l’amour de l’étude, a pour défaut la duperie.

Confucius 

La Duperie Non Prioritaire (bread crumbing*)

À Lire Aussi : Introverties-Penseuses Versus Émotionnelles

Ce proche qui disparaît alors que l’introverti s’est compromis à s’appuyer sur lui, l’introverti qui compte sur l’autre en un accès compréhensible, que l’expectative mue en trahison ultime. Quel introverti ne s’est-il pas trouvé abêti en s’envisageant à tort distingué ? Qu’il s’agisse d’attentes professionnelles, amicales ou bien affectives, l’introverti réalisant avec stupeur que ce proche défaillant investit ailleurs des horizons priorisés par-devant l’introverti, sous-estime une réalité inamicale atterrante. Le ‘bread crumbing’, ayant pour spécificité de distribuer des *miettes relationnelles à l’instar des carottes moisies tendues par des mains utilitaristes aux ports d’attaches dignes du marin d’eaux troubles aux courtoisies éparses, multipliant les couches ou collectionnant les colifichets : un tableau de chasse qu’un introverti aboutit à inventorier auparavant de s’en extraire à tout jamais en une résolution que l’expérience enseigne durement. Une candeur pervertie dont établir le deuil demeure plus complexe qu’en oublier l’auteur de sa destitution.

L’élégance dans les petites choses est simplement de la grâce ; dans les grandes, c’est de la dignité, mais ce doit toujours être de l’esprit. Cette qualité exerce sur moi une séduction extraordinaire, bien que souvent elle m’humilie un peu.

Sully Prudhomme

La Duperie d’Égo

À Lire Aussi : Aux Introvertis Qui Subissent Ces 10 Formes de Harcèlement

Manier l’esprit d’introvertis afin d’en extirper la pâte à modeler, changer l’autre, que d’aucuns aux égos mal lotis emplissent leurs vacuités, fuyant une condition que reconnaître demeure inconcevable. Un introverti contraint de dissimuler son authenticité dont les bornes imposées ternissent les horizons que circonscrit un emprunt relationnel limitant. L’introverti ‘sadisé’ de la sorte en une tromperie relationnelle absolument identifiée néanmoins tolérée par loyauté incessamment involontaire. Des enjeux mal saisis que l’introverti dissonant affronte douloureusement internement ; une auto-trahison infligée par omission, à l’instar des faussetés tues en acquiescements feints que l’introverti à la complicité chétive d’une escroquerie affective, maintient le temps d’un cycle accomplissant une révolution symptomatique. Une fin de non-recevoir dételant l’introverti d’un lien caduc inférant une mascarade qui conforme l’introverti à se dénaturer, dévoyant son identité notamment cognitive.

 L’amitié est la plus sévère école de la vérité, elle n’admet ni le mensonge ni la trahison.

Félicité de Genlis 

La Duperie Inversée

À Lire Aussi : Introvertis  Les Sites de Rencontres En 13 Points

Une invalidation imprévue de l’introverti embarrassé, au-devant d’une assistance parfois complice, rarement médusée toutefois qu’il nécessite de rassurer à défaut de satisfaire pleinement. Certaines trahisons demeurent amèrement collectives, la confusion de l’introverti, déduite par intrusions réaffirmées, ces violations d’intimité d’abaissements subtils, généreux, dont les humours d’alibis peinent à dissimuler l’empathie froide les animant. L’intégrité de l’introverti mise à disposition d’un proche proscrit, se révélant ennemi redoutablement, bientôt appréhendé : évoquant un Judas que le baiser mortel désignait justement, un archétype que l’humanité n’a de cesse d’imiter sans discernement. L’introverti accusant l’assaut, quelle qu’en est sa nature, mineur ou pas du tout, endure une honte qu’accuser engloutit l’énergie dont l’indisponibilité fractionne la progression, qu’une réalité doutée sème d’embuches un cheminement dont discerner la réalité passée invite l’introverti à réévaluer sa grille.

TheIntrovertSinger

Images, merci à Amy Pointer,  KoolShooters, cottonbro, Dids, Nenemann, Elīna Arāja 

العربية简体中文NederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoPortuguêsРусскийEspañol