La Féminité Des Introverties partie II

Comment les femmes introverties peuvent-elles prendre soin de leur esprit ?

Le monde entier s’est transformé en “Big Brother” embarrassant. Comment promouvoir la résistance mentale des discrètes sur l’internet ? En conservant une certaine neutralité rehaussée d’une pointe d’élégance. Les femmes introverties absentes des réseaux sociaux sont contaminées passivement, en étant témoins d’une société dont le voyeurisme et la banalité atteignent des niveaux paroxystiques.

L’idéal féminin faisandé ?

Attention, j’adore les dindes, je les aime tant que je ne les mange plus. Les femmes sont devenues petit à petit, des vitrines publicitaires pour des marques, s’accordant la valeur de ces labels.

Comme un collier de maître-chien, des humaines libres se ficèlent d’étiquettes pour ressembler à des filles de télé-réalité, dont on a du mal à déterminer, si elles concurrencent celles travaillant sur les trottoirs, ou celles tournant pour l’industrie des films pour adultes.

L’extraversion masculine.

Les attitudes moutonnières et bruyantes ne sont pas associées à la délicatesse féminine dont les introverties sont les impératrices.

Les femmes introverties peuvent parfois se sentir dépassées à tort, par la culture imposée avec autorité par le narcissisme désormais obligatoire. La modestie démodée, et l’humilité considérée comme faiblesse, sont pourtant des traits éminemment féminins, et tout à fait caractéristiques de la féminité archétypale. Sans tomber dans des clichés ni d’un côté ni de l’autre, n’oubliez pas mesdames introverties, que vous pouvez imiter les extraverties, mais pas elles ! Les cerveaux introvertis sont toujours plus denses en matière grise.

Quelle liberté alors ?

Les introverties peuvent se sentir entravées par cette féminité caricaturale qu’on nous impose. Des ongles-griffes (prédation) en résine, cette résine qu’on utilise pour faire des travaux, s’achetant dans les boutiques spécialisées en bricolage et travaux. Raffiné et féminin n’est-ce pas ?

Pourquoi les hommes ont-ils de plus en plus besoin de stimulants sexuels ? Qu’en est-il de la prise en otage de l’image vulgaire des femmes phalliques “désirantes” et disponibles, faites pour recevoir le phallus (désormais sous viagra).

Des victimes des excès extravertis.

Comme ce couple, qui a adopté un enfant ayant des besoins spécifiques, en Chine. Cette famille exposait un train de vie extrêmement matérialiste, exposant leur existence nantie, mettant en scène leurs enfants au quotidien.

Combien de scandales liés à la maltraitance d’enfants exploités sur YouTube notamment ont émergé ! Ce petit garçon a été renvoyé dans son orphelinat en Chine, son autisme n’était pas assez bien assorti à leur image. Ce garçonnet introverti mérite mieux que ça.

Où sont les introverties ?

Les introverties sont absentes, tout simplement. Irrespirable, cet air extraverti sur lequel tout le monde semble danser, mais étouffe au moins un tiers de la population.

Il m’arrive de sursauter à l’écoute d’une voix extravertie, mal posée, demandant à être entendue avec insistance. Il y a trop de bruit en effet, les introverties finissent par s’isoler, et manquer de tissus relationnels avec qui partager sa différence.

La féminité est une force.

Couplée à l’introversion, la féminité des introverties est raisonnable. Les femmes introverties portent parfois comme un fardeau, ce trop-plein de sagesse, cette délicatesse incomprise, interprétée à tort comme une faiblesse. Une femme songeuse est une femme doublement féminine.

Megumi Miki, inspirant des managers introverties, propose sur son site un article destiné aux discrètes, évoquant la discrimination du label introverti, considéré comme un facteur discriminatoire, au même titre que le racisme, le jeunisme ou l’homophobie.

Une forme de discrimination.

Plus que jamais, la discrétion est bâillonnée par la norme à laquelle nous sommes toutes soumises. Contre laquelle les introverties ne peuvent rien, si ce n’est de subir une image caricaturale d’une société exhibant du vide avec fierté.

On sait que les introvertis sont moins bien rémunérés, que leur vie sentimentale est marginale de distinctions, et que ces disparités sont constatables scientifiquement.

Les femmes introverties sont rares.

Rareté, ne signifie pas inexistante. Un article évoqué par Megumi consacré aux leaders introvertis*, identifie l’introversion comme un frein à se réaliser, un marqueur oppressif, dont sont victimes les introvertis. Bien que l’introversion présente naturellement des compétences managériales, c’est encore et toujours l’esbroufe et le bruit, prenant le dessus sur l’efficacité.

La contre-culture introvertie.

C’est une alternative à la mouvance ultra extravertie, avec l’exposition aux médias sociaux stimulant les bas instincts voyeurs et exhibitionnistes, très présents aujourd’hui au sein des communautés virtuelles. Combien de femmes montrent l’irregardable fièrement sur internet, avec ce que l’on déplore de débordements !

Michaela, ravissante auteure du site IntrovertSpring, se sent moins désirable que les expansives. Une femme volubile est-elle plus désirable qu’une femme délicate ? Une femme n’est-elle vouée qu’à susciter du désir ?

Un monde d’illusion.

Cultiver sa singularité est plus que jamais nécessaire, pour conserver sa divergence d’esprit indépendante. Les femmes introverties ont toutes en elles cette qualité innée, elles sont des leadeuses qui s’ignorent, se laissant duper par cette aberration. Les introverties ont cultivé sans le savoir une personnalité solide, capable de prouesses, qu’il faut accorder au groupe sans abaisser sa fréquence.

Le pouvoir des femmes introverties.

Est infini. Quand elles décident de le reconnaître. Une femme solide et réfléchie, observatrice et analytique, n’ayant aucun trait d’impulsivité. L’autonomie lui a été offerte en don à sa naissance. Les pionnières de tout temps étaient massivement penseuses ou introverties. Autrement écrit : elles étaient marginales, ultras minoritaires… et géniales

Dompter son introversion.

Pour en faire une force. L’introversion protège les femmes introverties, elles le savent bien : pas une introvertie ne peut oublier ce jour, où elle a pris une décision que son introversion lui a imposé. Elle lui a sauvé la vie, lui a fait fuir une mauvaise rencontre, choisir le retrait par sécurité.

Les ouvrages disponibles, peu nombreux, permettent de s’approprier son atypie pour l’incarner avec force :

Nous reviendrons sur ces ouvrages en détail prochainement.

TheIntrovertSinger

*Références :

An Overview Perception of Introverted Leaders : Matthew Kuofie, Dana Stephens-Craig, Richard DoolArgosy University

العربية简体中文NederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoPortuguêsРусскийEspañol