Gérer la Gueule de Bois Introvertie En 5 Points

Qu’est-ce que la gueule de bois introvertie ? De quelle façon peut-on s’en prémunir ?

Il y a toujours un matin chagrin dans la vie de l’introverti. Plus que de la fatigue, la gueule de bois des introvertis est la conséquence d’une hyperstimulation mal régulée. Sujet mal connu des principaux intéressés, nous allons élaborer une stratégie de sortie de crise dans cet article.

La gueule de bois introvertie est simplement l’état dans lequel on se retrouve, bien souvent un matin, pendant une période exigeante, durant laquelle on s’est fixé des objectifs et que l’on se sent stressé, que l’on travaille beaucoup et qu’il y a eu trop d’interactions. On n’en sort pas facilement. Les signes d’hyperstimulation sont variés et nous savons que cet état se manifeste quand l’introverti n’a pas pris soin de s’accorder des espaces de retrait. Cet épuisement mental et physique, l’introverti sait qu’il est en train de l’atteindre, les manifestations sont caractéristiques.

Ce matin j’ai eu peine à me lever, hier soir je sentais mon cerveau saturé, tiraillée de la tête au pied. Je vais épargner les détails des bobos dont j’ai commencé à prendre conscience en fin de journée, mais pas une partie de mon corps ne me fait pas payer d’avoir négligé d’organiser des temps calmes. Si ça n’était que le corps, ça serait gérable, mais le problème est la concentration et la fatigue mentale. Ce sentiment d’impuissance accompagnant cette gueule de bois, est particulière et ne ressemble en rien à la gueule de bois de ceux fêtant avec entrain leur anniversaire de naissance.

On a souvent tendance à préjuger son état et l’énergie dont on dispose, on sait que l’hyperstimulation intervient quand on est fatigué et sensible. On peut sortir et garder une activité normale, si on se connaît bien et que l’on sait comment contrôler les sources de stimulations et qu’on aménage des espaces de temps de respiration dans son emploi du temps. L’alimentation est aussi en cause, on mange mal ou pas suffisamment, cette ressource vitale devrait aussi être revue à la loupe, je sais que pour moi, le déséquilibre alimentaire est aussi en partie responsable dans ces périodes.

Il arrive que cet agenda soit plein, et pas forcément plein d’obligations sociales. C’est aussi l’absence de congés durant une période trop longue ou trop d’interactions avec ses proches, et les vacances sont des périodes difficiles pour les introvertis, ayant à organiser et à interagir trop souvent, et puis courir dans tous les sens n’est pas idéal pour les introvertis.

Nous avons tous des conditions de vie différentes, mais il arrive un jour où rien ne va plus, on n’avance plus, voir quelqu’un est un supplice. Pas question de faire comme les extravertis, un spa ou un week-end on ne sait où, c’est une très mauvaise idée, les introvertis ne peuvent pas se détendre comme les autres. Les extravertis sont beaucoup plus simples à suffire, quand ils se sentent fatigués, ils planifient une soirée avec des amis ou se font masser, et ils rechargent leurs batteries. Quand l’introverti achèverait de se mettre dans un état lamentable en faisant autre chose que de mettre son téléphone en mode avion en attendant que ça passe.

On n’a qu’une envie, c’est de partir au bord d’un lac en plein désert. De faire disparaitre les soucis, de devenir quelqu’un d’autre. L’introversion est un cadeau quand on sait comment en faire le meilleur des atouts, mais il faut reconnaître que l’introversion était nettement plus adaptée pendant l’antiquité si on avait réussi sa carrière de philosophe. Nos vies ne sont que des enchaînements d’événements électrisants, quand l’introversion fonctionne à l’acétylcholine, et que l’on est tout simplement en pleine surdose de dopamine. Les introvertis doivent comprendre qu’une surcharge de ce neurotransmetteur signe l’arrivée d’un effondrement suivi d’une mini déprime. Il n’y a pas de recette magique, mais comme cela m’arrive régulièrement, voici comment je m’organise pour que cette gueule de bois ne s’étende pas dans le temps, car mon emploi du temps est très serré.

I Mieux vaut prévenir que guérir.

On ne peut pas savoir si on va se retrouver en hyperstimulation en pleine action. En revanche, un introverti devrait apprendre à anticiper la semaine à venir. C’est d’autant plus important si on occupe un poste prenant, ou simplement parent ou en couple, ou que l’on soit étudiant, et je me souviens de cette période tardive pour moi et vraiment éreintante. Une semaine réglée au quart d’heure près. On est piégé par ce temps si peu élastique, et l’introverti est sanctionné par son crédit en énergie psychique. Si on la disperse trop, on se retrouve en mode ‘combattre ou fuir’, et c’est là que l’on perd son bel équilibre. On planifie toutes ses semaines et les fins aussi, avec des temps morts. On doit toujours se retrouver seul, sans rien faire, à recharger, et ce, chaque jour. Si on fait l’erreur de passer d’une tâche à l’autre sans respirer, on va tout droit au conflit interne.

II Communiquer sur l’introversion.

Comment accepter sa diversité ? Ce n’est pas un détail de personnalité, mais une vraie divergence en tout. Comprendre son système nerveux est fondamental, et en parler permet de mieux assimiler son atypie. Il existe de nombreux articles de sur ce site et bien d’autres, vulgarisant l’aspect scientifique de l’introversion, afin d’éviter les malentendus avec l’entourage parfois sévère en matière de jugement. On se met à communiquer à la moindre opportunité, surtout si on évolue entouré de nombreux extravertis.

III Reconnaitre les signes avant-coureurs.

Les signes sont nombreux, cet l’article en lien permet d’en faire un inventaire. Toutes les manifestations n’arrivent pas en même temps. Il y a des petits signes qui ne trompent pas, si on se connaît un peu, et que l’on a pris l’habitude de se sonder régulièrement. Le premier signe pour moi est un repos médiocre, comme personne n’est unique sur cette belle planète… Irritable ou non, je n’arrive plus à récupérer. Le premier signe pour moi est le repos médiocre. Irritable ou non, je n’arrive plus à me reposer. Tous les introvertis savent de quoi il s’agit. Le lendemain, les bobos arrivent, et la gueule de bois se fait sentir le surlendemain matin, presque malade et forcée d’arrêter les frais. Attention aux hormones pour les filles, on est fatigable en fin de cycle. Une patate sur le canapé pour les quelques jours à venir, avec la créativité pour se sortir de ce brouillard énergétique.

IV Solitude et Sommeil.

Il est possible que l’excès de dopamine empêche le repos, et les introvertis sont souvent de gros dormeurs, le sommeil devrait être une priorité dont il faut prendre grand soin, plus que le sommeil pur, cela signifie de prendre du temps allongé, avec un livre permettant de ne pas ruminer, de bons films, pas anxiogènes, si on n’est vraiment épuisé, ce qui est le cas durant la gueule de bois ; la vie ne s’arrête pas autour de l’introverti hyperstimulé, il faut donc recouvrer ses capacités de concentration et ses forces, et la solitude doit être l’option que l’on choisit sans attendre que cela empire. Si on a la possibilité de se taire, être seul est la meilleure et unique méthode efficace, résolvant la gueule de bois immédiatement.

V Une journée de repos total.

Une vraie journée sans personne, un doux rêve pour certains d’entre les introvertis. C’est une journée complète à ne rien attendre de soi. Théoriquement, cette journée pansement fait des miracles. On a tendance à aménager quelques minutes ou un bout de soirée, ça ne suffit pas. Un week-end entier sur le fauteuil est encore mieux, on gère l’anxiété liée à l’hyperstimulation en n’ayant aucune obligation. On peut aussi demander de l’aide, si on a prévenu son entourage et que l’on a pris conscience que sans organiser son temps, l’introversion fera régner sa loi en coupant le moteur. Continuer sur la réserve de carburant, ne fait que reculer la chute, les introvertis possèdent un moteur surpuissant, ce cerveau suractif et plein de matière grise devrait toujours être notre priorité, c’est lui le patron, pas nous.

TheIntrovertSinger

Lectures :

Introvert: How To Cure A Social Hangover : Introvertspring.com

http://theintrovertsinger.com/2020/06/29/lhyperstimulation-chez-lintroverti-en-18-signes/
العربية简体中文NederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoPortuguêsРусскийEspañol