30 Vrais Problèmes D’Introvertis

Seuls les introvertis peuvent se reconnaître dans cette liste d’embûches quotidiennes

Si on n’est pas introverti, on ne sait pas ce que c’est que d’évoluer dans une société survalorisant l’expression extravertie. Les introvertis sont réellement sanctionnés dans leur vie de tous les jours, habités par un sentiment d’incompréhension injuste. Voici une liste non exhaustive, des obstacles que rencontrent les introvertis, selon eux*.

Des extra-terrestres

C’est un peu ce que ressent un introverti dès sa très petite enfance. Tous les introvertis selon leur sexe et leur personnalité, ne vivent pas exactement les mêmes expériences. On ne se rend pas compte, quand on n’est pas soi-même concerné, que les introvertis se sentent en décalage, et passent leurs vies entières à prétendre.

Masquer sa vraie nature

On impose aux introvertis de jouer un rôle, toute une vie. C’est la raison pour laquelle quelques comédiens, et pas des moindres, sont introvertis. Ils possèdent une présence et un charisme, uniques, loin des arrogances qu’on a l’habitude d’observer. Les introvertis sont divers, et on ne peut absolument mettre tous les introvertis dans une catégorie fermée. Parce que c’est encore une fois les réduire à ce qu’ils ne sont pas.

L’introversion plurielle

Pour comprendre les introvertis, on peut employer le prisme des fonctions cognitives, ça permet de comprendre comment deux introvertis manifestent différemment leur introversion. On sait que certains introvertis souffrent moins que d’autres, où sont plus à l’aise. Bien que leur introversion reste une différence, avec laquelle ils sont contraints d’aménager leurs attentes vis-à-vis de leurs relations.

L’introversion sensorielle

C’est celle ayant le plus de facilités. Les introvertis dont les apprentissages et la perception sont sensoriels, arrivent à s’adapter et comprennent avec aisance ce monde dont ils sont en partie les organisateurs. Ce sont des sentinelles et des repères, les apprentissages sont conçus pour celles et ceux préférant cette fonction cognitive. Ces introvertis savent mieux se fondre et masquer leur différence, avec un avantage certain.

L’introversion intuitive

C’est celle souffrant de décalage. Ce sont ceux dont on ne sait pas quoi penser, semblant moins structurés que les sensoriels. Ils sont nettement moins ancrés, plus lunaires. On reconnaît tout de suite un introverti intuitif : qu’il préfère les sciences dures ou les sciences moins exactes, c’est davantage avec l’inconscient qu’il apprend et perçoit. Eh ça change tout !

L’introversion au quotidien

On se lève chaque matin, on vaque à ses obligations, avec ses batteries plus ou moins opérationnelles. On sait que certaines journées vont être longues. Ce sont des sentiments, des petites phrases, des pensées propres aux vrais introvertis, qu’eux seuls savent comprendre. Quels sont les vrais problèmes que les introvertis taisent ?

1 Être pris pour un autre :

On perçoit les introvertis comme arrogants, prétentieux, mal dans la leur peau. Les introvertis se forcent cacher qui ils sont, par crainte du jugement sévère des “normopensants“.

2 Le contact visuel violent

On force les introvertis à regarder dans les yeux, à se préparer psychologiquement à ce contact embarrassant, trop étroit. C’est une véritable épreuve certains jours, où cela est simplement impossible. On sent un malaise lors d’interactions, quand l’introverti n’y arrive simplement pas, se forçant conscient qu’il se fait remarquer.

3 La rumination permanente

Les plus discrets possèdent les esprits les plus bruyants. Comment arrêter le petit hamster ruminant, tournant sa petite roue sans arrêt ; ne pas pouvoir vivre simplement. Dormir trop mal parfois.

4 Être perçu comme arrogant

Ou prétentieux ou narcissique. Quand on est introverti, on manque d’expressions faciales. Quant aux extravertis grimaçants et bruyants, ils projettent de l’égocentrisme sur le visage de la neutralité.

5 Être jugé ennuyeux

Quoi de plus faux ? Vu l’activité mentale intense que les introvertis tentent vainement de calmer ? Les introvertis sont envahis intérieurement, c’est pour ça qu’ils recherchent le calme dans leur environnement. En vérité, ils rêvent de s’ennuyer.

6 Manquer d’occasions de rencontres

Amicales et amoureuses. Les introvertis voient les autres se mélanger, s’appeler, se quitter et s’aimer, avoir des amis, une vie remplie. Les introvertis ont du mal à entrer en relation, et les raisons sont trop nombreuses pour expliquer ici pourquoi.

7 Être perçu comme apathique ou stupide

Quand on ne dit rien, on sert de toile, sur laquelle “les mal dans leur peau” se projettent. Les personnes mal intentionnées jugent, et voient l’introverti comme ils sont eux-mêmes, malgré leur omnipotence feinte.

8 Se sentir seul : la solitude

Les introvertis finissent par se sentir seuls. Soit parce qu’ils se comparent, soit parce que leur introversion fait barrage, et que leurs circonstances ne permettent pas d’être entourés.

9 Ne pas savoir entretenir ses relations

Perdre ses amis ou contacts par absence. Téléphoner et alimenter une relation demande des compétences que les introvertis maîtrisent mal.

10 Se sentir incompris

C’est le drame d’une vie entière. À ce niveau-là, ce n’est plus de l’incompréhension, mais du déphasage, se traduisant par un sentiment d’isolement.

11 Exprimer ses émotions

Pour beaucoup d’introvertis, exprimer ses émotions est une épreuve. Les émotionnels sont avantagés sur ce thème, mais les autres, les penseurs, ne comprennent cette langue autrement que par leur subjectivité.

12 Se sentir rejeté

Les introvertis se sentent méconnus. Le sentiment de rejet n’est jamais loin, comme une malédiction. On sait que ça finit par arriver. Le monde est extraverti et très sensoriel. Il suffit de ne pas posséder une de ces compétences cognitives pour ne pas s’y sentir bienvenu.

13 Manquer de spontanéité

S’observer en permanence et se sentir engoncé. Se demander sans arrêt si on prononce la bonne phrase au bon moment, si on est approprié, c’est épuisant. C’est pour ça que les introvertis interagissent pas avec appréhension avec des personnes non familières.

14 Abandonner ses aspirations

Les introvertis peuvent laisser tomber leurs rêves ou leurs objectifs, découragés. Le pessimisme hyperréaliste peut enchaîner les ambitions relationnelles ou professionnelles.

15 Lancer une conversation

Ou répondre au téléphone ou à un SMS, et aux courriels. C’est une vraie galère quand on est introverti. Aller vers quelqu’un, échanger. La motivation est parfois assez faible, c’est comme chercher à atteindre une étagère vraiment trop haute, c’est frustrant.

16 Être ignoré

Sous-estimé ! Quand on communique peu, on incarne une projection ; c’est pour ça qu’il est important de bien se connaître. Les humains sont déraisonnables et racontent toute sorte de fables qui en disent plus long sur eux que sur soi.

17 Restreindre les distractions

Par manque d’énergie, par fatigue mentale et physique, on perd l’envie… et la fonction. C’est comme ça qu’on peut passer de longues périodes, sans s’accorder la moindre parenthèse récréative.

18 Ne pas être pris au sérieux

C’est une forme de discrimination ou de censure. Quand on est discret, on est pris pour quelqu’un d’autre, quelle imposture inflige-t-on à une personne dont on ne sait strictement rien ? Puisqu’il faut creuser patiemment pour apprivoiser un introverti !

19 Quitter une conversation par lassitude

Ou éviter un entretien auquel on tient. Quand on pressent qu’on va échouer lamentablement, ça génère de l’anxiété. Quand on sait d’avance qu’on ne montre pas sa vraie personnalité, on va de l’insatisfaction au dépouillement, sans passer par la case départ.

20 Toujours seuls

Les introvertis sont orphelins, et dans les épreuves, il n’y a personne. Les introvertis peuvent vraiment se sentir seuls au monde... et c’est occasionnellement vrai.

21 Être interrompu

C’est un vrai cauchemar pour l’introverti. Comme un coup physiquement porté. Les interruptions, impliquant de gérer plusieurs tâches à la fois, sont une sorte de piège, une camisole stressante.

22 Le bruit

Les odeurs et les goûts, les voix grinçantes, la chaleur ou le froid. Tous ces stimulus sensoriels sont certains jours, vraiment insupportables. Comme le feu ou l’enfer, ça brûle.

23 La difficulté d’être soi

On passe sa vie à ne pas se montrer tel qu’on est vraiment quand on est introverti. En avoir plus qu’assez du masque de la normalité. Vraiment assez.

25 Voyager, s’en aller, avancer

Avoir des envies monstrueuses de partir à l’aventure, mais se restreindre. Prendre sa place, qu’elle soit symbolique ou matérielle. Rêver de visiter ses rêves en vrai, sac au dos ou quitter une existence empruntée, découvrir enfin son doux chez-soi.

24 Craindre la foule

Comme un danger véritable, se sentir menacé, être mal en groupe, on s’y étoufferait presque. Les introvertis évitent les endroits bondés avec craintes et appréhensions.

26 Être montré du doigt

Comme antisocial ou dépressif, voire narcissique. Parce qu’on ne montre pas ce qu’on ressent ou qu’on n’est pas certain de ressentir comme eux, semblablement aux convergents. Ont-ils peur de l’étranger ?

27 Détourner l’attention de soi

Détester occuper le centre de l’attention, trouver un moyen pour la détourner sur les autres, quitte à se saboter en passant.

28 Trouver un équilibre

Entre ses besoins solitaires et la solitude dans laquelle on finit inévitablement. Trouver une balance pour donner plus, et apprendre à recevoir mieux.

29 Être laissé pour compte

Se sentir délaissé, par tout le monde et la vie. Ne pas remplir sa mission d’exister, être la dernière roue du carrosse, stagner.

30 Sembler peu confiant en soi

Ou être étiqueté comme fragile ou manquant d’assurance, allant avec les transferts d’insécurités appartenant à ceux qui les projettent.

TheIntrovertSinger

*Propos recueillis sur Quora.com

http://theintrovertsinger.com/2020/06/04/pourquoi-le-celibat-est-il-ideal-pour-les-introvertis/

العربية简体中文NederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoPortuguêsРусскийEspañol
error: Content is protected !!