Les 10 Mobiles de La Solitude de L’Introverti Entouré

Pourquoi me sentir seul malgré un entourage nombreux ?

« Les fêtes sont passées, j’étais en famille et pourtant je ne me suis jamais senti.e aussi seul.e »… on lit souvent ce type de narration sur les forums consacrés au développement personnel. Toutefois, le discret a des proches et même des amis, pourtant il se sent manifestement isolé, et cela est loin d’être un cas unique : flash-back.

La solitude à deux existe, nous l’avons tous expérimentée un jour ou l’autre : une soirée de remise en question et quelques nuits agitées plus tard. Puis l’on déchante un peu plus.

Et toujours cette même question qui creuse l’esprit de l’introverti qui rumine désormais une question insoluble dans l’air, celle de sa solitude intérieure.

Les chiffres de la solitude sont édifiants

L‘on vit seul désormais. Partout où l’on dispose d’un peu d’argent, sévit la solitude chronique, l’isolement des séniors, des juniors exclus de leurs familles, des crises de milieu de vie solitaires et des trentenaires sans attaches.

Cela est certainement un mal nouveau, de moins en moins rare. Aujourd’hui l’on s’étonnerait presque de rencontrer des solidarités sincères, familiales ou bien amicales.

La solitude – entouré – davantage contemporaine ?

Cela pourrait aussi surprendre les solitaires de circonstances, cependant la solitude est avant tout une perception de sa réalité, que l’on soit entouré ou non. L’on se sent isolé si l’on a associé une croyance à l’isolement.

Il est vrai que beaucoup de représentations sont véhiculées sur ce thème, et l’on peut facilement s’identifier à un vide existentiel, lorsque l’on est simplement insatisfait d’une situation relativement temporaire ou que l’on a fait un choix que l’on regrette.

Toutefois, se sentir seul alors que l’on est entouré physiquement est un signal d’alarme, une indication pointant du doigt que quelque chose ne va pas.

À Lire : Les Dirigeants et Pionniers Introvertis

Un introverti qui se sent seul entouré, est déjà seul intérieurement

Cela n’est pas un état naturel chez les introvertis, qui sont les mieux accompagnés quand ils sont seuls. Cela signifie en d’autres termes, qu’un introverti se sentant isolé alors qu’il est supposé se sentir en relation en compagnie de son entourage, déclenche un détonateur inconscient.

Plus il est entouré, moins l’introverti se sent l’être, et cela est encore et toujours ce dont s’émeut, la majorité de la communauté introvertie : la réelle solitude et celle que l’on ressent alors que l’on devrait se réjouir de disposer de tout ce dont on a besoin.

Les besoins des introvertis ne sont pas si différents

Les introvertis aspirent aux mêmes choses que les autres : un partenaire, une activité professionnelle rémunératrice et convenable, quelques proches. Pourtant, lorsque l’on est censé détenir au moins la moitié de tout cela, l’on se sent vide.

Évidé, et c’est là que l’on cesse de vivre, pour remettre en question ce que l’on croyait savoir de soi et de ses choix. C’est le moment de comprendre pourquoi certains introvertis – qui ont parfois tout pour être heureux selon la formule consacrée – se sentent seuls, alors qu’en apparence leurs vies semblent épanouies.

La solitude dans la foule de l’introverti en 10 points

À Lire : Comment l’Introversion Affecte-t-Elle Ma Santé ?

1 Le souhait d’une relation authentiquement intime

C‘est le destin de tout individu que la vie n’a pas doté en rencontres significatives : les raisons qui suivent peuvent éclairer sur cet aspect. On rêve d’un lien fort et authentique avec une personne qui compte vraiment. Et l’on se sent en effet de plus en plus isolé, de relations tièdes en liens mitigés.

2 Un passé traumatique

Explique que l’on ait des problèmes à tisser des liens de proximité satisfaisants, quand bien même l’on soit en compagnie de personnes fidèles, le stress post-traumatique complexe est rarement de tout repos. Il peut ainsi faire naître une vigilance bien compréhensible.

3 Être trop fréquemment sur les réseaux sociaux

Si l’on s’appuie sur les études disponibles au sujet de ce thème, les réseaux sociaux tendent à rendre anxieux et à abaisser l’estime. Parce que cet étalage, inauthentique indubitablement, fait passer le monde réel pour du reality-show.

4 Un attachement familial problématique

L’on a grandi au sien d’une famille dont les rôles étaient inintelligibles, un foyer banalement toxique, des abandons ou bien des rejets mal déterminés. L’on tend aussi à s’attacher psychiquement sur le modèle familial. Se sentir étranger vient quelquefois de soi.

5 Décalage : ne pas être accepté par ses proches

Si l’on se connaît bien, néanmoins insuffisamment, l’on tend à ne pas se lier sincèrement, comme quand on garde une part de soi ressentie tout autant par l’entourage, qui ne tisse pas le lien. En effet, il existe toujours une clôture entre un introverti distant inconsciemment et les siens.

6 Personne ne connaît fidèlement l’introverti

Aimé ou apprécié pour ce que le discret n’est pas : il se peut que l’on ait à dissimuler sa véritable nature pour être accepté. L’on n’a pas encore su montrer qui se cache derrière une mascarade se voulant bienveillante pour l’entourage, isolant l’introverti travesti.

7 Le perfectionnisme relationnel existe aussi

Les introvertis manifestant une crainte par leur perfectionnisme professionnel ou créatif peuvent transposer ce modèle en exigeant de façon intransigeante des autres qu’ils soient parfaits.

Or, nul n’est parfait parce que personne ne peut définir ce que signifie incontestablement la perfection, la maturité permet d’accéder à cette réalité.

8 L’entourage est nombreux et impersonnel

Si l’on emploie une persona familiale ou sociale, que l’on avance donc dissimulé, l’entourage est peut-être tout simplement un accessoire permettant d’ignorer une problématique plus profonde, comme redéfinir ses priorités de vie et ses choix, afin de faire place à des individus plus originaux.

9 Craindre la solitude

Si l’on reste dans un confort relationnel, l’on évite de se confronter à la solitude en la meublant, en conservant trop de promiscuité avec des proches qui n’offrent pas l’intensité et l’intimité que l’on recherche.

Il nécessite peut-être se confronter à la solitude que l’on craint. Comprendre que cette retraite est certainement la réponse à ce sentiment d’isolement alors que l’on est accompagné.

10 Tenir le rôle de l’électron libre

À Lire : Les Introvertis Sont-ils Coupables d’Être Solitaires ?

En famille ou dans son groupe social de toujours, l’on est doté d’une réputation pourtant ancienne, nous l’avons constaté avec le biais de confirmation : on est poursuivi par une préconception erronée, plus du tout d’actualité.

Malheureusement, ce préjugé continue de rompre une connexion plus profonde en compagnie de proches dont on ne supporte plus l’image qu’ils renvoient de soi.

Dépassée ou condescendante. Simplificatrice.

TheIntrovertSinger

Betul Keles, Niall McCrae & Annmarie Grealish (2020) A systematic review: the influence of social media on depression, anxiety and psychological distress in adolescents, International Journal of Adolescence and Youth, 25:1, 79-93, DOI: 10.1080/02673843.2019.1590851

Jiyoung Chae (2018) Explaining Females’ Envy Toward Social Media Influencers, Media Psychology, 21:2, 246-262, DOI: 10.1080/15213269.2017.1328312

العربية简体中文NederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoPortuguêsРусскийEspañol