Le Bonheur des Introvertis En 11 Questions

Est-il vrai qu’il faut se comporter comme un extraverti pour être heureux ?

On lit dans la presse que les introvertis seraient moins heureux que leurs pairs extravertis. Une étude publiée par L’Université de Californie (UCLA), affirme que se comporter comme un extraverti serait bénéfique. Si cela était tout simplement faux ?

Passer quelques jours à faire l’extraverti, c’est-à-dire un peu comme quand on part en vacances, et que l’on passe plus de temps à interagir qu’habituellement, cela semble tout à fait ‘normal’. Bien qu’encore une fois, certains d’entre nous choisissent leurs lieux de villégiature en retrait.

Cependant, il est vrai qu’on sort plus. On teste des terrasses au soleil, on est stimulé, et tout ce jaune, que les tableaux de Van Gogh ont si bien dépeint, agit sur l’humeur…

Pourtant, quand on rentre de nos séjours on est épuisé, ou simplement heureux de retrouver son sanctuaire et les habitudes l’accompagnant. Avec cette couleur caramel sur la peau, propre à la période estivale, on est heureux de retrouver son cerveau enfin disponible.

Il y existe des introvertis sociables !

On sait que les introvertis savent imiter sans aucun problème les extravertis. Certains dansent très bien, et beaucoup d’introvertis imitent avec talent les codes extravertis, mais se sentent embarrassés en public. Ces chorégraphies imposées n’évoquent-elles pas la rigueur militaire ?

Quel amusement à contrôler des mouvements calculés en bougeant selon des codes imposés ? Les touts petits enfants savent vraiment danser et rire aussi. Les introvertis pour certains, ont gardé la capacité de leur enfance, observant de loin ces rituels de divertissements codifiés.

Un dosage toxique.

L’étude menée par L’UCLA n’a pas (encore) vérifié la fatigue mentale et physique des introvertis y ayant participé. Faut-il que ces participants soient tous introvertis, et c’est difficilement vérifiable, mais s’ils le sont, on peut envisager des troubles associés à trop de stimulation, des pertes de performances intellectuelles, et certainement des manifestations somatiques plus ennuyeuses.

Comme toute substance, l’extraversion à dose homéopathique, oui. Néanmoins à dose allopathique. Bon courage !

Une histoire de fonctions exécutives.

Les introvertis perdent leurs moyens quand ils réalisent des tâches doubles (multitâche). De nombreuses études ont été menées sur des étudiants introvertis et extravertis, démontrant des résultats de performances affaiblies à la diffusion de musique ou d’autres stimulus, comme la télévision ou des voix. Les conclusions de ces études sont sans appel.

Les introvertis s’agitent facilement.

C’est le même problème constaté par une autre étude, confirmant l’introverti interagissant en remplissant une tâche secondaire, perdant ses facultés de déchiffrage des intentions non verbales… Signifiant comme Hans Eysenck l’affirmait, que les introvertis se sentent submergés sans peine. Voire débordés d’agitation mentale. Avec toutes les informations que nous détenons aujourd’hui sur l’introversion, on peut comprendre pourquoi l’extraversion n’est pas une solution. La terre doit être introvertie, vu l’état dans laquelle l’ère extravertie est en train de la laisser dépérir.

Un questionnaire scientifique mesure le bonheur.

Il paraît qu’en répondant au test mis au point par l’université d’Oxford, l’Oxford Happiness Questionnaire (OHQ), on mesure son bonheur sur une échelle, comme le QI. Cette échelle a été administrée dans le cadre d’une étude à plus de 250 individus introvertis et extravertis, mais il se peut que le bonheur soit un thème hautement subjectif.

L’enfer c’est l’autre.

Pour les extravertis, le bonheur dépend des autres ou de facteurs extérieurs. Peut-on trouver le bonheur véritable ailleurs qu’en soi ?

Voici les 11 affirmations ‘clés’ du OHQ :

Sur une échelle de 1 à 6 : 1 = désaccord formel ; 6 = tout à fait d’accord .

1 Je ne me sens pas particulièrement à l’aise avec qui je suis.

Un introverti se sentant mal dans sa peau est un extraverti. On passe son temps au fond de soi, ça serait un comble de s’y sentir mal ! Quand on est introverti, on est vraiment bien “dedans” sa peau. Pas de mensonge qu’on inflige à tous, avec le sourire refait en Roumanie, et les implants made in Turkey (mammaires ou capillaires). Note : 1

2 Je me réveille rarement reposé.

Si un introverti n’a pas eu son quota-sommeil impératif quotidien, ça peut devenir dramatique. En effet, un introverti dort, et aime dormir, car l’introversion utilise son système nerveux parasympathique (détente), cela signifie que l’introverti est toujours au repos, même fatigué. CQFD Note : 1

3 Je ne suis pas particulièrement optimiste au sujet du futur.

Les introvertis sont pessimistes, et c’est ce qui les rend heureux. On a de belles surprises quand on n’attend rien. Les introvertis vivent une existence analytique et réaliste, permettant de se réjouir des petits riens. Le contentement, ça vous dit ? Note : 1

4 Je ne pense pas que le monde est un endroit plaisant.

Quand on est introverti, on s’émerveille d’une fleur ou au son de la pluie. On photographie les orages, et les escargots post-tempête font rêver de suites mathématiques. Alors le monde pour un introverti se peint, s’écrit, se chante et se joue. Note : 1

5 Je ne pense pas que mon physique est agréable.

L’introverti ne projette pas. Il se fait beau pour lui-même et se fait laid pour soi. Le regard de l’autre ne valide ou n’invalide pas, ça ne fonctionne pas comme ça. Néant. Note : 1

6 Il y a un écart entre ce que je souhaiterais faire et ce que j’ai fait.

Les introvertis sont rebelles en tempérament. Alors, ils font des erreurs et apprennent, la vie est un jeu d’échecs, et les introvertis sont excellents au jeu d’échecs. Mat ! Note : 1

7 Je pense que je ne me sens pas particulièrement contrôler ma vie.

Les introvertis ne cherchent jamais à contrôler leur entourage, ils sont maîtres de leurs pulsions, ce ne sont pas leurs désirs qui les contrôlent. L’intelligence ne contrôle pas, elle aménage et apprend, trouvant des solutions, et c’est précisément ce que fait mieux le cerveau hyper-créatif introverti. Note : 1

8 Je ne trouve pas facile de prendre une décision.

C’est encore un jeu d’enfant pour l’introverti, dont les décisions sont comme des amusements, des petites madeleines, il se rappelle avec nostalgie ses plus capitales décisions, en attendant la prochaine avec impatience ! Note : 1

9 Je ne trouve pas de sens ni d’objectif à ma vie.

Si des humains sur terre sont envahis et débordés par leurs centres d’intérêt, ce sont les introvertis. Ils aimeraient ajouter un jour à leur semaine, ou une heure aux journées pour se réaliser. Note : 1

10 Je ne m’amuse pas avec les autres.

Je n’ai pas besoin des autres. Je cherche à m’entourer de gens que j’aime sincèrement, c’est différent. Note : 1

11 Je ne me sens pas particulièrement en bonne santé.

Les introvertis s’intéressent naturellement à la science. Un introverti sait ce qu’il lui arrive et pourquoi, et prends ses responsabilités. Note : 1

66 points ! Ces affirmations sont inversées, et rapportent donc 6 points.

Le Test OHQ en version originale anglaise.

Le résultat de cette étude menée sur les deux tempéraments, par Peter Hills et Michael Argyle de l’Université Oxford Brookes, auteurs du test, montre que les introvertis sont heureux, mais pas pour les mêmes raisons que les extravertis. Le bonheur chez les introvertis se mesure à l’intérieur.

Ces différences sont liées à une forme de bonheur qu’on ne trouve pas hors de soi. C’est toute la différence entre les extravertis et les introvertis.

Ce questionnaire est peut-être conçu pour la norme sociale dominante, mais il y a un autre monde, mesurant sa joie, très loin, là où on ne peut l’atteindre, et ne se voyant pas.

Loin dedans.

TheIntrovertSinger

Sources :

Introverts, pretending to be an extrovert could make you happier : cnbc.com

Happiness, introversion–extraversion and happy introverts : sciencedirect.com

The distracting effects of vocal and instrumental music on the cognitive test performance of introverts and extraverts : sciencedirect.com

Why introverts can’t always tell who likes them: Multitasking and nonverbal decoding. : psycnet.apa.org

العربية简体中文NederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoPortuguêsРусскийEspañol
error: Content is protected !!